Agence QMI

Kim Lamarre, contre vents et marées

QUÉBEC - C'était au tour de la médaillée de bronze canadienne Kim Lamarre de faire son retour au pays, mercredi, à Québec. Parents et amis étaient au rendez-vous pour l'accueillir.

C'est une athlète comblée qui est revenue des Jeux olympiques d'hiver 2014 de Sotchi. Beaucoup d'émotions pour la skieuse de Lac-Beauport, après autant de sacrifices afin de goûter au succès.

«Je crois que ça démontre quand même beaucoup de détermination et de persévérance, a-t-elle commenté auprès des médias. Je suis très fière de mon accomplissement à Sotchi.»

Lamarre a été blessée au cours des deux dernières années. Faute de résultats, elle a été exclue de l'équipe nationale de slopestyle, mais a payé de sa poche pour participer aux compétitions (environ 15 000 $ durant la saison).

Deuxième du côté du Dew Tour, troisième aux X-Games; elle a reçu automatiquement sa passe pour Sotchi. On connaît aujourd'hui le résultat...

Sa médaille est une surprise et le parcours a été rempli d'obstacles. Au bout du compte, sa récompense vaut de l'or.

«Question mentale, elle a travaillé très fort cette année et avait un état d'esprit complètement changé, a expliqué son père, Andrew Lamarre. Avant, elle avait des craintes à cause de ses genoux.»

À dans quatre ans?

L'équipe canadienne de ski acrobatique a réussi quatre doublés en Russie, dont un en slopestyle féminin avec Dara Howell et Lamarre. Des résultats qui laissent entrevoir une progression continue dans la discipline.

C'est l'analyse que fait Ginette Séguin, grand-mère de Lamarre, et également participante aux Jeux olympiques d'hiver de 1956 de Cortina d'Ampezzo, en ski alpin.

«Je suis contente pour le ski acrobatique parce qu'avec les nouvelles disciplines et les résultats obtenus, ils pourront avoir des subventions et continuer dans cette voie», s'est réjouie celle qui avait terminé 18e au slalom à l'époque.

Lamarre sera de retour au sein de l'équipe canadienne de slopestyle de facto grâce à sa médaille de bronze. On se revoit dans quatre ans en Corée du Sud?


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos