Jonathan Bernier
Agence QMI

La Finlande écrase les États-Unis

La Finlande écrase les États-Unis

Teemu Selanne a ajouté une médaille de bronze à son éloquent palmarès. Photo Andrej Isakovic / AFP

Jonathan Bernier

SOTCHI - Max Pacioretty et ses compatriotes n'étaient qu'à un but de pousser le Canada en prolongation et d'obtenir une chance supplémentaire de se battre pour la médaille d'or. Ils rentreront finalement en Amérique les mains vides.


Assommés par les buts de Teemu Selanne et Jussi Jokinen, inscrits dans un intervalle de 11 secondes en début de deuxième période, les Américains se sont inclinés 5-0 dans le match pour l'obtention de la médaille de bronze, samedi.

«On ne s'est pas présenté. On a laissé tomber notre pays», a lancé, Pacioretty, visiblement irrité.

C'est donc dire que la meilleure attaque du tournoi aura été blanchie lors de ses deux matchs de la ronde des médailles.

Comment peut-on produire 20 buts en quatre matchs pour ensuite se faire blanchir deux soirs de suite?

«En ne compétitionnant pas», a sèchement répondu l'attaquant du Canadien.

Deux tirs de punition ratés

Après Carey Price la veille, c'est Tuukka Rask, remis d'un virus, qui a muselé la troupe de Dan Bylsma en repoussant ses 27 tirs.

«Je ne peux pas parler pour les autres, mais, personnellement, la défaite contre le Canada ne m'affectait plus, a poursuivi Pacioretty. Mon expérience olympique avait bien commencé, mais elle s'est transformée en expérience négative. Je devrai m'en servir comme motivation.»

Patrick Kane se rappellera longtemps de ce match. L'attaquant, qui s'est vu attribuer deux tirs de punition, a été incapable de faire bouger les cordages. La première fois, il a raté sa feinte du revers. Sur le second, son tir sec a frappé le poteau.

À la différence de Pacioretty, qui avait également raté deux tirs de punition contre les Canucks avant de quitter pour Sotchi, Kane ne s'est pas repris avec un tour du chapeau.

D'ailleurs, il a dû se contenter de quatre passes, étant incapable de marquer le moindre but, en six matchs dans le tournoi.

Sortie réussie

Teemu Selanne a terminé de belle façon sa carrière olympique. En plus d'ouvrir la marque, le vétéran a inscrit le quatrième but finlandais, celui qui a véritablement mis le match hors de portée des Américains.

En se voyant décerner la quatrième médaille de sa carrière, une troisième de bronze, Selanne est devenu, à 43 ans et 234 jours, le plus vieux hockeyeur médaillé de l'histoire des Jeux.

Igor Larionov, avec le bronze en 2002, détenait la marque précédente (41 ans et 83 jours).

Juuso Hietinen et Olli Maatta ont complété le pointage pour les Finlandais.


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos