Le vendredi 20 octobre 2017
27 juillet au 12 août 2012
Aujourd'hui à Londres :  8°C à 16°C - Météo détaillée

Actualités

Jeux olympiques

Un marathon se termine

Jeux olympiques - Un marathon se termine
Christine Girard et Antoine Valois-Fortier ont remporté des médailles de bronze à Londres. -© Dave Abel / Agence QMI

Alain Bergeron
Agence QMI  - 12/08/2012 23h49 

LONDRES - Quelque 17 milliards $ plus tard, Londres a livré à la planète des Jeux olympiques sans failles apparentes.

Métissée et trépidante, unique même, la capitale britannique s'est révélée tant au niveau sportif qu'organisationnel. Vécus de l'intérieur, ces Jeux nous ont fait découvrir la fibre patriotique du royaume. Les 28 médailles d'or remportées par des athlètes du pays organisateur nous ont rappelé les 14 du Canada il y a deux ans à Vancouver.

L'à-propos de tenir l'épreuve du marathon la dernière journée résume bien ce que représentent les Jeux. Un autre marathon, celui-là nourri d'émotions et d'anecdotes, s'achève ici. Ces quelques notes griffonnées au cours des 17 jours ne pouvaient pas mourir dans le calepin…

FIERTÉ

Le mardi 31 juillet, Antoine Valois-Fortier remporte non sans peine la médaille de bronze chez les moins de 81 kilos en judo en écartant notamment un champion olympique et un vice-champion du monde. Dans les secondes suivant son ultime combat, il s'arrête au pied des estrades où son père Stéphane l'enlace après avoir enjambé quelques barrières de sécurité. «Tu l'as fait, mon Tony! On est fier de toi!», lui hurle-t-il à l'oreille, les yeux dans l'eau.

EFFETS DIRECTS

La Grande-Bretagne vient de voir naître des champions olympiques pour les Jeux de… 2032. La conquête historique de Chris Hoy illustre les effets des Jeux sur une nation. L'Écossais de 36 ans, double médaillé d'or au vélodrome, est devenu le Britannique le plus décoré de l'histoire avec six médailles d'or. Son rêve olympique avait débuté en 1992 après avoir vu Chris Boardman remporter l'or à la poursuite individuelle à Barcelone. Dans l'heure suivante, se prenant alors pour Boardman, «Sir» Hoy avait enfourché son vélo pour rouler pendant 30 minutes dans les rues d'Édimbourg.

DEUX MONDES

Désormais, la célébrité et la richesse cohabitent avec la simplicité. L'avant-veille du lancement des Jeux, la traditionnelle cérémonie du lever du drapeau au Village des athlètes réunit la Serbie et le Canada. Trois gardes du corps baraqués accompagnent le numéro deux mondial du tennis, Novak Djokovic. Plus loin, les athlètes canadiens, dont les volleyeuses Annie Martin et Marie-Andrée Lessard, s'amusent comme des gamins.

DEUX MONDES (bis)

Au terme de ses quatrièmes Jeux olympiques, la plongeuse Émilie Heymans, qui fait 5 pi 7 po et 132 lb, a rappelé comment les physiques de plus en plus délicats de ses concurrentes a compliqué sa tâche au fil de sa carrière. À preuve, la Chinoise de 16 ans Yadan Hu, neuvième à la tour de 10 m, mesure 4 pi 10 po et pèse 79 lb!

L'AMOUR EN ANTIDOTE

Contrainte d'abandonner à la suite d'une chute et d'un bris mécanique à son vélo, Kathy Tremblay quitte dévastée l'épreuve de triathlon disputée dans le vaste Hyde Park, le samedi 4 août. Elle mettra près de trois heures avant d'étaler publiquement son chagrin devant les médias. «Quand c'est dur comme ce le fut aujourd'hui, il faut se réfugier dans un endroit où tu peux trouver un petit bonheur. Je sais que le 1er septembre, je vais marier l'homme le plus extraordinaire du monde. Aujourd'hui, j'ai vraiment hâte de me rendre jusque-là », nous confie-t-elle en sanglots. Impossible de demeurer insensible.

DOUBLE MENTERIE

Dix-sept athlètes ont été exclus des Jeux pour dopage. Aucun Canadien. Du nombre, le marcheur italien Alex Schwager a reconnu en conférence de presse avoir fait usage d'EPO. Le champion olympique en titre à l'épreuve de 50 kilomètres s'est excusé auprès de sa conjointe de le lui avoir caché à elle également. «Ce n'était pas facile de lui mentir. Je lui disais que les flacons qu'il y avait dans notre frigo étaient de la vitamine B12», a-t-il avoué en larmes.

BIENVENUE À BORD

C'est connu, une partie du succès repose sur l'efficacité des systèmes de transport, autant public que celui structuré par les Jeux. Il y avait là un gros mandat pour absorber un afflux de touristes estimé à 9 millions dans une ville qui compte déjà 8 millions d'habitants. Signe que le défi a été relevé, aucun problème majeur n'a alimenté la presse internationale.

L'équivalent de 8,6 milliards $ de fonds publics ont été investis pour rénover le réseau de transport de la capitale et faire passer sa capacité de 12 à 15 millions de passagers par jour. Le 2 août, le «Tube» - surnom donné au mythique métro – a enregistré un record de 4,31 millions d'utilisateurs durant la journée. En comparaison, la moyenne dans celui de Montréal se situe à 1,1 million de passagers chaque jour de semaine…

SÉCURITÉ

Omniprésente mais discrète, la sécurité a anéanti tout risque de surprises. Maintenant, voici la facture: 858 millions $. À des années-lumières des estimations initiales de 437 millions $. Quelque 23 000 policiers et agents de sécurité, dont 7500 militaires, ont été déployés à bon escient. À Russell Square, principal carrefour de transport des Jeux, l'image nous traversait l'esprit à chaque fois : le 7 juillet 2005, au lendemain de la victoire de la candidature, un attentat à la bombe faisait 27 morts à la station de métro du coin…

SIMPLICITÉ VOLONTAIRE

De retour de la défaite du boxeur Simon Kean, il est minuit 45 sur le quai tranquille de la gare Stratford International. L'équivalent d'un fourgon empli de millions s'approche alors: le «Dream Team USA»! Lebron James, Kobe Bryant et les autres méga-stars de la NBA reviennent de leur victoire contre l'Australie en empruntant tout bonnement le train à haute vitesse pour gagner le centre de Londres. Sans surprise, notre wagon est envahi, ne serait-ce que pour voir Tyson Chandler des Knicks de New York, à 7 pi 1 po, marcher le cou penché en frottant le plafond. Pour quelques-uns, le lunch d'après-match se résume à ceci : des sacs de réglisse rouge…

GUERRE FROIDE

Du 7 au 23 février 2014, Sotchi disposera de la prochaine tribune pour se prétendre la capitale du monde. La médaillée de bronze au saut à la perche, Elena Isinbaeva, a pris les devants au nom de son pays. Dans une entrevue à une télévision de Russie, elle a promis un accueil plus chaleureux à Sotchi en évoquant au passage l'indifférence exprimée par les Londoniens durant leurs Jeux. «Sur quelle planète elle vit, celle-là?» a demandé un Britannique sur son compte Twitter.

 
 

Question Olympique





Résultats
 
 

Dernières manchettes olympiques

[an error occurred while processing this directive]

à lire dans Canoë sports

Alouettes
Marsh espère affronter les Tiger-Cats - Agence QMI
LCF
Simon à la poursuite de Cahoon - Agence QMI
Ligue des champions
Triplé pour Messi - AFP
NFL
Grosse prise des Colts - Agence QMI
Canadien
Un message à saisir - Agence QMI

Galeries d'images