Membres Canoe.ca

Golf

Les coups mémorables au Tournoi des Maîtres

Agence QMI 
30/03/2012 17h19 
 
 
Golf - Les coups mémorables au Tournoi des Maîtres
Tiger Woods 
© Kevin Lamarque / Reuters


Lorsqu'il est question d'un événement dans le monde du golf ou d'un parcours mythique, aucun n'est comparable avec le Tournoi des Maîtres disputé à Augusta. C'est pourquoi les meilleurs coups réussis lors de cette compétition sont de loin les plus mémorables.

Le Tournoi des Maîtres a été le théâtre de plusieurs exploits. Voici 10 des coups les plus célèbres, certains fameux et d'autres que les golfeurs voudraient oublier.

10. Greg Norman, 1996

Ce fut l'effondrement total pour l'Australien Greg Norman. Le coup dont plusieurs se souviennent et qui l'a éjecté de la position de tête en ce jour fatidique s'est produit quand le «Shark» a envoyé son coup de départ dans l'eau au 12e trou. Au total, il a gaspillé une avance de six coups pour terminer à cinq de l'éventuel vainqueur, l'Anglais Nick Faldo.

9. Arnold Palmer, 1960

Il est difficile de qualifier ce coup de mémorable, car il a à peine été vu, mais il aurait été désigné ainsi s'il était survenu quelques décennies plus tard. L'Américain Arnold Palmer a entamé le 17e trou avec un coup d'avance sur son compatriote Ken Venturi. Son deuxième coup a atterri à 35 pieds du fanion. Le «King» a pris son temps, analysant la situation, reculant et se repositionnant à deux reprises avant d'expédier la balle dans la coupe. Il a ensuite réussi un oiselet au trou suivant, pour l'emporter par un coup.

8. Fred Couples, 1992

L'Américain Fred Couples menait lorsqu'il est arrivé au 12e trou, où il a bloqué son coup de départ. La balle s'est retrouvée sur la rive, en face du vert et elle est revenue sur ses pas. Elle aurait dû s'arrêter dans le ruisseau Rae, qui était étrangement sec à ce moment. Couples a sauvé la normale pour éventuellement gagner. «C'est probablement la deuxième chance la plus importante de toute ma vie», avait-il dit à la suite de cette ronde.

7. Scott Hoch, 1989

Le golfeur de la Caroline du Nord a obtenu une opportunité inouïe de revêtir le veston vert avec un roulé de deux pieds à effectuer lors du premier trou de prolongation (10e) contre Nick Faldo. Scott «Choke», maintenant connu sous ce surnom, a analysé le jeu pendant plusieurs minutes avant de rater le roulé par cinq pieds. Il a finalement réussi à envoyer la balle dans la coupe, mais il a ensuite perdu au trou suivant quand Faldo a calé un roulé de 25 pieds.

6. Sandy Lyle, 1988

L'Écossais était tellement excité à l'idée de gagner le Tournoi des Maîtres qu'il a envoyé la balle dans l'une des fosses de sable à la gauche de l'allée du 18e trou. Pas de soucis. Même si la balle était près de la bordure, il a utilisé un fer 7 pour l'expédier sur le vert. Elle a ensuite roulé tranquillement vers la coupe. Lyle a réussi le roulé pour battre l'Américain Mark Calcavecchia par un coup. Lors d'une entrevue en 2008 au journal «The Independent», Lyle était toujours aussi fier : «Je ne sais pas s'il n'y a jamais eu un aussi bon coup dans un tournoi majeur».

5. Gene Sarazen, 1935

Évidemment, personne n'a pu voir cela à la télévision et peu de gens étaient présents pour en témoigner, mais si c'était arrivé aujourd'hui, ce coup ferait partie des plus beaux faits saillants. Gene Sarazen, des États-Unis, accusait un retard de trois coups sur le meneur, l'Américain Craig Wood. Il a utilisé un bois 4, à 235 verges, pour réussir un albatros au 15e trou. Il a ensuite vaincu Wood en prolongation. Ce jeu est reconnu comme «le coup entendu autour du monde».

4. Phil Mickelson, 2010

Lors de son deuxième coup au 13e trou, l'Américain Phil Mickelson s'est retrouvé derrière deux arbres. À l'aide d'un fer 6, il a tout de même envoyé la balle sur le vert, à quelques pieds de la coupe, ratant de peu un aigle. «Lefty» a ensuite calé son roulé pour triompher grâce à un pointage de -16, trois coups devant l'Anglais Lee Westwood. Mickelson a ainsi mis la main sur un troisième titre à Augusta.

3. Larry Mize, 1987

Connu sous le nom de «Miracle Mize», le golfeur originaire d'Augusta a remporté son unique tournoi majeur lorsqu'il a triomphé au deuxième trou de prolongation. Son approche a atterri à près de 10 pieds à la droite du fanion au 11e trou, puis son coup suivant a roulé jusque dans la coupe. Mize a ensuite regardé Greg Norman atteindre le vert, mais il a manqué l'oiselet, lui cédant la victoire.

2. Jack Nicklaus, 1986

Vous avez vu ce coup un milliard de fois dans les publicités du Tournoi des Maîtres : le «Golden Bear», incliné dans sa position familière, caressant la balle et puis, levant son fer droit pour la pousser 18 pieds plus loin dans le 17e trou. Sur ce jeu, Nicklaus, alors âgé de 46 ans, a pris les devants en route vers son 18e gain dans un tournoi majeur en carrière.

1. Tiger Woods, 2005

«Avez-vous déjà vu quelque chose du genre dans votre vie ?», avait lancé le commentateur de CBS Verne Lundquist quelques secondes après que Tiger Woods eut réussi un coup coupé spectaculaire au 16e trou. La balle avait roulé et roulé avant de pratiquement s'immobiliser aux abords du trou et finalement y tomber. La réponse à la question de Lundquist est «non». L'ancien numéro 1 mondial a frappé la balle parfaitement à la gauche du trou, lui donnant un angle de 90 degrés. Cette dernière est revenue vers la coupe. Même si Woods a célébré avec son cadet Steve Williams, ce ne fut pas le moment le plus mémorable de la journée, alors que Woods a revêtu le veston vert pour une quatrième fois après avoir remporté le tournoi en prolongation contre l'Américain Chris DiMarco.





[Autres dossiers]
[an error occurred while processing this directive]
  DANS LE SPORT
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
[an error occurred while processing this directive]