Membres Canoe.ca

Éric Gagné remporte le Cy Young

JdeM Martin Leclerc - Journal de Montréal
14/11/2003 06h56 - Mise à jour 14/11/2003 09h25
 
 
Il était 8 heures 55 hier matin quand Éric Gagné est sorti de sa chambre avec un visage d’enterrement. « Les gars, j’ai terminé au second rang. C’est Jason Schmidt qui vient de remporter le Cy Young… »

Stupéfaits, son beau-frère, Francis Hervieux, et moi, avons alors bondi d’un trait.

« Ben voyons donc ! Ça se peut pas ! J’te crois pas, c’est un vol ! Ce n’est pas vrai, hein ? Dis-le que ce n’est pas vrai ! »

Fier de l’effet qu’il venait de créer, un sourire en coin, le releveur des Dodgers a fini par lâcher le morceau. « J’ai reçu 28 votes de première place sur une possibilité de 32. Le Cy Young est à moi ! »

Aussi sur Canoe.ca
Éric Gagné, un lanceur droitier de Mascouche, aura désormais son nom gravé aux côtés de légendes des Dodgers comme Don Drysdale, Sandy Koufax, Mike Marshall, Don Newcombe, Fernando Valenzuela, Orel Hershiser, qui ont tous remporté le prestigieux trophée avant lui.

Le moment était unique, mais bêtement, nous avons réagi comme des gars.

Francis, qui avait visiblement le goût de crier, s’est doucement avancé en tendant la main.

– Félicitations, Éric. Tu viens d’accomplir quelque chose d’incroyable.

De mon côté, Gagné a beau être un ami depuis 10 ans, je ne savais plus quoi lui dire.

– Éric… je suis vraiment fier pour toi.

« Maudit que je suis content, a-t-il timidement répliqué, en baissant la tête. Je ne suis pas soulagé, je suis content. Ce trophée-là, c’est une grande marque de reconnaissance. »

Champagne avant le petit déjeuner !

Pour célébrer l’événement, le lanceur par excellence de la Ligue nationale est ensuite descendu à la cuisine pour sortir une bouteille de Dom Pérignon. Au diable l’heure matinale !

Avant de sabler le champagne, il est allé lire la lettre que sa femme, incapable de faire le voyage à cause de sa grossesse, lui avait remise avant son départ pour Los Angeles.

Valérie Hervieux savait déjà que son mari venait de décrocher le trophée. Il l’avait appelée deux secondes après avoir appris la nouvelle. Toutefois, elle aussi avait eu droit à la petite comédie du gars déçu de terminer au deuxième rang…

« Il est twit de m’avoir fait un coup pareil ! », disait-elle gentiment quelques minutes plus tard, émue par le vrai résultat du scrutin.

Après le champagne, le sourire fendu jusqu’aux oreilles, la plus grande star de Los Angeles nous a conduits jusqu’à la charmante terrasse de Marston’s, à Pasadena, où nous avons pris le petit déjeuner, sans vraiment parler de baseball.

Même avec ses proches, Gagné est un homme de peu de mots. Il faut être patient pour connaître ses états d’âme, qu’il dévoile la plupart du temps au compte-gouttes.

Le téléphone cellulaire s’est alors mis à sonner, encore et encore.

Son agent, les responsables des relations publiques du baseball majeur, les journalistes des grands réseaux américains et des représentants des Dodgers tentaient tous de fixer des rendez-vous et de s’assurer que l’horaire de la journée allait être respecté.

Il pense à l’avenir

Pendant le reste de l’avant-midi, le premier Québécois lauréat du Cy Young a joué les guides touristiques dans les beaux quartiers de La Canada, une petite ville située à 15 minutes du Dodger Stadium où lui et sa femme ont l’intention d’acheter une maison.

Ce n’est que sur le chemin du retour, à 15 minutes d’une conférence téléphonique rassemblant tous les chroniqueurs de baseball d’Amérique, que Gagné a vraiment commencé à se soucier de sa fabuleuse consécration.

« J’ai remporté un Cy Young, mais je ne veux pas qu’on me dise qu’une fois n’est pas coutume, a-t-il lancé. Mon objectif est de remporter ce trophée plusieurs fois d’affilée. »

« Je ne tenterai pas de devenir parfait, a-t-il ajouté. Je resterai simplement le lanceur que je suis. C’est la meilleure façon de ne pas m’écarter de mon chemin. »

À 11 h 55, dans sa tête, le trophée Cy Young de 2003 était déjà chose du passé.




[Autres dossiers]
[an error occurred while processing this directive]
  DANS LE SPORT
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
[an error occurred while processing this directive]