Membres Canoe.ca

Canadiens

Encore très loin du 1er tiers

Journal de Québec
Yvon Pedneault
03/11/2011 03h37 
Canadiens - Encore très loin du 1er tiers
 
© Martin Chevalier/Agence QMI/Archives


Trois victoires et une progression de sept rangs. L'ouragan qui menaçait le temple de l'interurbain s'est dissipé. En l'espace de quelques jours. Oh, il fallait trouver une cible pour détourner l'attention et Perry Pearn était l'homme tout désigné pour Pierre Gauthier, qui lui avait pourtant consenti une prolongation de son entente avec le Canadien.

Trois victoires, deux jours de congé plus tard, le Canadien occupe maintenant le 20e rang au classement des équipes de la Ligue nationale, selon le système que vous propose Le Journal de Montréal.

Chaque victoire offre une note différente. Par conséquent, le classement peut différer de celui de la Ligue nationale mais, dans les faits, il nous donne une bonne idée des résultats obtenus depuis le début de la saison.

Washington, Buffalo, Chicago, Pittsburgh et Edmonton, ce sont effectivement les équipes qui ont dominé en octobre. Les Capitals en raison de leur talent. Les Sabres avec Ryan Miller en belle forme. Les Blackhawks parce qu'ils représentent une valeur sûre dans l'Association de l'Ouest. Les Penguins parce qu'ils sont fringants, déterminés et courageux et enfin les Oilers, la plus belle surprise d'octobre.

COMMENT EXPLIQUER LES SUCCÈS DES OILERS?

Si vous jetez un coup d'oeil sur les meilleurs patineurs du premier mois de la saison, vous trouverez la réponse à la question. Qui est au deuxième rang des meilleurs joueurs: Nikolai Khabibulin, le gardien des Oilers.

Kari Lehtonen occupe toujours le premier rang et au classement des équipes, on ne s'étonnera pas de voir les Stars de Dallas au sixième rang de notre classement.

Revenons au Canadien. Quand on se retrouve au 20e rang, forcément, aucun joueur n'occupe une place parmi les 30 meilleurs joueurs de la ligue. Si Carey Price poursuit sur sa lancée, il y a de fortes chances qu'il rejoigne le groupe des 30 après les matchs du week-end. Entre-temps, le statut de Scott Gomez, lorsqu'il sera en mesure de reprendre le collier, soulève évidemment les interrogations.

POURRA-T-IL RETROUVER TOUS SES ATTRIBUTS?

Parce que Jacques Martin ne privait son joueur de centre de rien avant qu'il ne se retrouve sur la touche, il avait droit à tous les privilèges en dépit d'une production qui offre plusieurs similitudes avec la saison dernière.

Au rythme où vont les choses, ce sont les joueurs qui prendront une décision... pour Martin, dans le sens qu'ils lui forceront la main. Lars Eller et David Desharnais changent la donne. Du moins présentement.

Martin ne pourra pas les écarter comme ça pour redonner à Gomez tous les privilèges que l'entraîneur lui accorde depuis qu'il occupe le poste d'entraineur-chef de l'équipe.

Pourtant, Martin devrait tirer des leçons sur le comportement de certains entraîneurs qui ne craignent pas de prendre des décisions tranchantes.

Mardi soir, j'ai regardé le match entre les Capitals de Washington et les Ducks d'Anaheim. Accusant un retard d'un but, Bruce Boudreau a demandé un temps d'arrêt. Puis, il a délégué sur la surface de jeu les joueurs qui avaient trimé dur toute la soirée.

OVECHKIN SUR LE BANC

Ça prend du culot, il faut avoir les nerfs solides. Ovechkin s'apprêta à sauter sur la surface de jeu quand Boudreau lui fit signe: «Non, non, tu restes ici.»

Vous auriez dû voir la réaction du Russe.

Les Capitals sont parvenus à créer l'égalité grâce au but de Nicklas Backstrom.

Puis, c'est la prolongation. Toujours pas de Ovechkin. Il a fallu attendre à mi-chemin avant que l'ailier des Capitals saute sur la patinoire et participe au but victorieux de Backstrom.

Dans le cas de Gomez, à quoi sert l'utilisation d'un patineur pendant 18 ou 19 minutes par match quand les résultats n'apportent rien à la formation. Martin démontrera-t-il autant d'audace que Boudreau?

SOURAY SURPREND

Le bulletin des joueurs du Canadien ne réserve aucune surprise, bien que le système utilisé pour l'évaluation des athlètes devrait subir des changements au cours des prochaines semaines.

Jaroslav Spacek a peut-être connu, la semaine dernière, ses meilleurs moments depuis son arrivée à Montréal, mais sur le bulletin, il est toujours parmi les derniers du groupe.

Max Pacioretty occupe encore le premier rang mais on le devinera, Carey Price devrait éventuellement occuper le premier rang.

Pour l'ensemble de la ligue que dominent les gardiens, les trois premiers attaquants sont Phil Kessel, des Maple Leafs de Toronto, Thomas Vanek, des Sabres de Buffalo, et Joe Pavelski, des Sharks de San Jose.

Une surprise: Sheldon Souray. L'ex-défenseur du Canadien semble avoir retrouvé sa touche en attaque puisqu'il occupe le 11e rang, les Stars gagnent régulièrement, et les unités spéciales fonctionnent bien.




[an error occurred while processing this directive]
  DANS LE SPORT
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
[an error occurred while processing this directive]