Membres Canoe.ca

Hockey | LNH

Autant de victoires que les Sénateurs

Journal de Québec
Yvon Pedneault
20/10/2011 02h57 
Hockey | LNH - Autant de victoires que les Sénateurs
Les Red Wings de Detroit. 
© Archives


OTTAWA

Difficile d’imaginer un instant que les Sénateurs d’Ottawa ont remporté autant de victoires que le Canadien jusqu’à maintenant cette saison.

Une.

Que les Islanders de New York et les Maple Leafs de Toronto ont récolté quatre points de plus que le Tricolore.

Aussi, que les Capitals de Washington montrent une fiche parfaite 5-0 ne devrait étonner personne. Les Capitals et les Flyers de Philadelphie, les deux meilleures formations de l’Est, s’affrontent ce soir à Philadelphie. Voilà un match qui va attirer l’attention.

À Tampa, c’est un début laborieux et on se demande si le Lightning n’a pas mis tous ses oeufs dans le même panier avec le gardien Dwayne Roloson, 43 ans.

Dans l’Ouest, les Stars de Dallas et l’Avalanche du Colorado sont en feu.

Les Canucks de Vancouver, oups, ça ne va pas tellement bien et Roberto Luongo, le mal-aimé, encore une fois, doit encaisser les coups. Les partisans de l’équipe se tournent continuellement vers lui pour faire entendre leur frustration.

Ce n’est guère plus brillant à San Jose et on est en droit de se demander si Scott Arniel sera encore bien longtemps derrière le banc des Blue Jackets de Columbus, qui n’ont toujours pas inscrit de victoire cette saison et qui évoluent à domicile devant des foules variant entre 6 000 et 9 000 personnes.

Au cours de la saison, le Journal vous offrira un classement des équipes à partir de données statistiques créées par Stéphane Laberge, de Sports-Lab et de TVA Sports. Nous vous proposerons un classement des formations selon une formule basée sur les victoires par un but ou par plusieurs buts, les victoires en fusillade, les victoires obtenues en fin de match… Bref, plusieurs points de repère détermineront quelle est la meilleure équipe du circuit.

Ça s’applique également pour les joueurs. Les buts ayant un impact important sur le match obtiendront plus de points qu’un but n’ayant aucune influence sur la rencontre.

Nous vous dévoilerons trois bulletins: le classement des équipes, le bulletin des joueurs du Canadien et également le bulletin des joueurs de la Ligue nationale. Pour déterminer le classement des équipes, nous avons choisi plusieurs éléments et nous avons alloué des points en fonction des victoires, surtout de quelles façons ces victoires ont été enregistrées.

Les Red Wings en haut de la pyramide

Les Red Wings de Detroit occupent le premier rang parce qu’ils ont obtenu des victoires convaincantes, contrairement aux Capitals de Washington, qui ont battu les pauvres Sénateurs d’Ottawa 2 à 1, samedi dernier, à Washington.

Une surprise: l’Avalanche du Colorado, qui a obtenu cinq victoires de suite, toutes à l’étranger.

Également dans le tableau des 10 meilleures formations, on retrouve deux équipes qu’on a l’habitude de retrouver dans des positions peu enviables; les Islanders de New York et les Maple Leafs de Toronto connaissent un bon départ, mais attention! ces deux équipes n’ont toujours pas disputé de matchs à l’étranger, ce qui devrait changer la donne au cours des prochains jours.

Dans notre évaluation, selon le système utilisé, le Canadien occupe le 25e rang et ça correspond exactement aux résultats fournis par cette équipe depuis le début de la saison. Une seule victoire, convaincante, de 5 à 1 face aux Jets de Winnipeg, mais à l’opposé, le penseur Martin doit trouver une solution pour que son attaque marque plus de buts et que le Canadien soit plus productif pendant les supériorités numériques.

Une mince consolation pour le Tricolore: les Bruins de Boston, eux aussi, éprouvent des ennuis, occupant le 23e rang, sans oublier le Lightning de Tampa Bay, planté au 27e rang.

Pacioretty premier de classe chez le CH

Passons maintenant au bulletin des joueurs du Canadien.

Pour le début de la saison, on va appliquer le système sur les buts marqués à force égale, en supériorité numérique et aussi en infériorité numérique. But en désavantage numérique (6 points). But à force égale (5). But en avantage numérique (4). Passe en désavantage numérique (3). Passe à force égale (2). Passe en avantage numérique (1).

Pour les gardiens, nous avons appliqué le système suivant : victoire en temps régulier (5); victoire en prolongation (4); victoire en fusillade (3); défaite en fusillade (2); défaite en prolongation (1); défaite en temps régulier (0); jeu blanc (5); match d’un but contre (4); match de 2 buts contre (3); match de 3 buts contre (2); match de 4 buts contre (1); match de 5 buts contre (0); 40 et + arrêts (5); 35 à 39 arrêts (4); 30 à 34 arrêts (3); 25 à 29 arrêts (2); 20 à 24 arrêts (1).

Donc, un joueur qui inscrit un tour du chapeau = 15 points et un gardien qui inscrit un jeu blanc avec 40 arrêts ou plus = 15 points...

Au fur et à mesure que la saison progresse, à la fiche des patineurs, on ajoutera une compilation des buts donnant les devants dans le match, les buts marqués en fin de match créant l’égalité ou encore procurant la victoire.

Pour ce premier bulletin du Tricolore, ce n’est pas très reluisant puisque cette équipe n’a marqué que 12 buts en cinq matchs… et seulement deux en supériorité numérique.

Max Pacioretty occupe le premier rang. Notre système lui accorde une moyenne de 8,6 points par match, 2,6 points de plus que Tomas Plekanec. Les autres membres appartenant au groupe des six meilleurs attaquants de la formation offrent des statistiques qui reflètent parfaitement le début de saison du Canadien.

Andreï Kostitsyn montre une fiche de 3,8, Brian Gionta 3,8, Scott Gomez 3,6, Erik Cole 1,6.

PK Subban n’a rien cassé depuis le début de la saison et sa fiche de 2,4 le confirme.

Kessel, l’arme des Leafs

Phil Kessel occupe le premier rang du classement général des joueurs de la Ligue nationale et ce n’est sûrement pas une surprise. Si les Maple Leafs connaissent un départ intéressant (du moins avant le match d’hier contre Winnipeg), c’est en raison des performances de Kessel.

La formule utilisée pour déterminer qui sont les joueurs de la Ligue nationale ayant un impact majeur sur les performances de leur équipe est la même que celle utilisée pour évaluer les joueurs du Canadien.

S’ajouteront au cours de la saison, les buts marqués en prolongation, les buts marqués en tirs de barrage, les buts victorieux, les buts égalisateurs et les premiers buts d’un match. Pour les gardiens, on applique le même système que celui employé pour le bulletin du Canadien.

Ce qu’il y a d’étonnant dans cette première édition de l’évaluation des patineurs par le Journal, c’est que parmi les 30 meilleurs de la Ligue, on compte 12 gardiens, dont Kari Lehtonen, au deuxième rang. Lehtonen évolue pour les surprenants Stars de Dallas.

À noter également que John Tavares, des Islanders de New York, occupe le troisième rang alors que les Islanders, avant les matchs d’hier soir, montraient un bilan de trois victoires et une défaite. Max Pacioretty, le meilleur chez le Canadien est au 15e rang et le premier choix au dernier repêchage, Ryan Nugent-Hopkins apparaît au 30e rang.




[an error occurred while processing this directive]
  DANS LE SPORT
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
[an error occurred while processing this directive]