Membres Canoe.ca

Chronique d'Yvon Pedneault

Le Canadien dans le coup

Journal de Québec Yvon Pedneault
08/08/2011 08h14 
Chronique d'Yvon Pedneault - Le Canadien dans le coup
 


Au cours des derniers jours, j'ai fait un tour d'horizon de chacune des six divisions: aujourd'hui, il s'agit de la division nord-est, celle qui nous intéresse le plus.

Le retour d’Andrei Markov, l’émergence de P.K. Subban, l’arrivée d’Erik Cole: le Canadien sera une équipe différente. Intéressante.

Les Bruins qui tenteront ce que plusieurs considèrent l’impossible, répéter les exploits de la dernière saison, c’est-à-dire gagner la coupe Stanley pour une deuxième saison d’affilée.

Les Sabres ont changé de poil. Le propriétaire Terry Pegula n’a pas hésité à sortir le carnet de chèques et ça lui a coûté des millions de dollars, mais son équipe sera dangereuse.

Les Maple Leafs seront assurément supérieurs à l’an dernier. Jusqu’à quel point ? L’état de santé de Matthew Lombardi, obtenu en compagnie du défenseur Cody Franson, et du joueur autonome Tim Connolly sera déterminant pour faire des Leafs une équipe aspirante aux séries éliminatoires.

Les Sénateurs ? Une boîte à surprise. Brian Murray se tourne du côté de la jeunesse tout en espérant que Sergei Gonchar, Daniel Alfredsson et Jason Spezza exerceront leur rôle de leader.

La division nordest sera l’une des plus compétitives de la Ligue nationale.

Les gardiens sont excellents, les défenseurs, plusieurs d’entre eux, ont fait leur marque. Les attaquants, sans évoluer au même niveau que Sidney Crosby et Alexander Ovechkin, se démarquent par leur polyvalence.

LE CANADIEN

Le Canadien est-il une meilleure équipe que l’an dernier ? En principe oui. Par contre, suis-je assuré que Markov reviendra au jeu sans ressentir aucune séquelle de deux blessures coup sur coup subies au genou ? Pas du tout et je ne pense pas que Pierre Gauthier et Jacques Martin ont une réponse immédiate à cette interrogation. Les médecins peuvent dire que Markov a bien récupéré, mais le calendrier des matchs préparatoires nous fournira des indications.

Cependant, pas besoin d’attendre au début de la saison pour se faire une idée de ce que Carey Price et P.K. Subban peuvent apporter à l’organisation. Ils constituent l’avenir de cette équipe, ils disputent la dernière année de leur entente, et on peut s’imaginer que parmi les priorités de Pierre Gauthier, Price et Subban seront au sommet.

Quel impact exercera Erik Cole ? Il répond à un besoin, celui d’un attaquant capable de plaquer la défense adverse, capable de foncer jusqu’au filet et aussi capable de marquer 25 buts et plus.

Si Markov soulève des interrogations, Max Pacioretty qui n’a pas joué depuis mars dernier devrait revenir au jeu en pleine forme… mais encore là, on verra bien comment il réagira dans le feu de l’action.

LES BRUINS

Les Bruins reviennent avec sensiblement la même formation que l’an dernier avec la différence que Joe Corvo remplacera Tomas Kaberle et l’énigmatique Benoit Pouliot se joint aux attaquants de l’équipe championne.

Patrice Bergeron et David Krejci sont deux centres talentueux et sur les ailes, les Bruins n’ont rien à envier à personne avec Milan Lucic, Nathan Horton et Brad Marchand. Ce sera la deuxième année de Tyler Seguin et c’est lui qui remplacera Recchi aux côtés de Bergeron et de Marchand. La défense des Bruins ne causera pas de soucis à l’entraîneur d’autant plus que Dennis Seidenberg a connu une belle éclosion pendant les séries éliminatoires s’affichant comme le défenseur le plus fiable de l’équipe. Zdeno Chara demeure tout de même l’arrière le plus important de l’équipe.

LES SABRES

S’il y a un gardien qui a sûrement applaudi les décisions prises par son organisation, c’est bien Ryan Miller. Je ne m’attendais pas à une aussi vive réaction de la part du propriétaire de l’équipe, Terry Pegula. C’est beau promettre des changements, mais parfois un propriétaire se ravise rapidement en étant confronté à la perspective de dépenser des millions et des millions de dollars. À Buffalo, on a attiré Christian Ehrhoff, ex-défenseur des Canucks de Vancouver, en lui brandissant un chèque de 40 millions $. Ville Leino qui n’a marqué que 30 buts en carrière dans la Ligue nationale, a décroché un contrat de 27 millions $, une fortune pour un tel joueur. Miller sera bien protégé, ça ne fait aucun doute. Ehrhoff, Robin Regehr, le grand Tyler Meyers, Jordan Leopold, Andrey Sekera et Shaone Morrisonn formeront une unité défensive de premier plan.

Les deux premiers trios seront possiblement les suivants : Thomas Vanek, Derek Roy et Jason Pominville puis Nathan Gerbe, Leino et le dangereux Drew Stafford.

LES MAPLE LEAFS

J’ai beau croire que les Maple Leafs seront plus compétitifs, mais malgré les changements apportés à la formation, il manque encore des éléments pour espérer poursuivre les activités au printemps. Toronto ne fournit aucune garantie que les gardiens James Reimer et Jonas Gustavsson ont le talent pour assumer le rôle de gardien numéro un. Reimer a donné espoir aux Leafs la saison dernière, mais ce n’est qu’une demi-saison.

Gustavsson ? Difficile de juger, il a passé beaucoup de temps à l’infirmerie. Parlant d’absences prolongées, les Leafs ont embauché Tim Connolly qui a raté 37 % des matchs de son équipe depuis le lockout. Par contre, Mikhail Grabovsky a connu une saison exceptionnelle l’an dernier, Nikolai Kulemin a été une belle révélation, Phil Kessel a le potentiel pour marquer 40 buts par saison si on lui présente un solide joueur de centre et cette saison, ce sera Connolly, Joffrey Lupul a bien fait à son arrivée à Toronto et ce sera une saison déterminante pour Nazem Kadri.

LES SÉNATEURS

À Ottawa, ce n’est pas tellement compliqué. Craig Anderson devra réaliser des miracles devant le filet, jouer avec la même confiance qu’il y a deux ans au Colorado, et les vétérans Daniel Alfredsson, Sergei Gonchar, Jason Spezza et Chris Phillips devront remplir parfaitement le rôle que le nouvel entraineur, Paul Maclean, leur confiera.

C’est une formation qui va donner beaucoup de temps de jeu aux jeunes joueurs, mais ils auront besoin de l’aide des plus vieux. Erik Karlsson est une valeur sure en défense. Nikita Filatov, exchoix de première ronde des Blue Jackets de Columbus, peut-il relancer sa carrière à Ottawa ? En tous les cas, ce n’est pas le talent qui lui manque.

Suggestion : 1. Boston 2. Montréal 3. Buffalo 4. Toronto 5. Ottawa



[an error occurred while processing this directive]
  DANS LE SPORT
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
[an error occurred while processing this directive]