Membres Canoe.ca

Hockey/LNH

Sidney Crosby : dans l'inconnu

Journal de Québec
Yvon Pedneault
06/08/2011 03h29 
Hockey/LNH - Sidney Crosby : dans l'inconnu
En parfaite santé, les Penguins ont de nombreuses ressources alors qu’au New Jersey, tous les éléments sont en place pour une participation au tournoi printanier. 
© Archives/Reuters


Non seulement le comportement de Sidney Crosby déterminera de quelle façon se déroulera la course dans la division Atlantique, mais également dans l'Association de l'Est.

Les Penguins de Pittsburgh s'en vont dans l'inconnu.

Sidney Crosby amorcera la saison dans l'inconnu.

Les rapports en provenance de Pittsburgh sont encourageants. Le meilleur joueur de la Ligue nationale patine tous les jours et il devrait être en mesure de reprendre le collier pour le début de la saison.

Mais reverrons-nous le vrai Sidney Crosby?

Evgeni Malkin a retrouvé la forme, dit-on. Si Crosby et Malkin n'ont rien perdu de leur efficacité, alors les Penguins seront de nouveau dans la course. C'est une équipe possédant plusieurs ressources et, malgré les changements apportés au fil des dernières saisons, les joueurs-clés de l'organisation ont toujours évolué à la hauteur de leur talent.

Crosby, Malkin, Marc-André Fleury, Kris Letang et Jordan Staal ont appris à gagner ; ils ont tous des rôles majeurs à remplir au sein de l'organisation. Ils sont des compétiteurs, des joueurs qui réussissent toujours à élever leur jeu d'un cran quand l'enjeu l'indique.

En parfaite santé, les Penguins ont de nombreuses ressources. Leur attaque est parmi les meilleures de la ligue et leur défensive est alerte. L'an dernier, Letang a gravi les échelons.

Et Fleury est l'un des meilleurs gardiens du circuit.

TALBOT ET LES FLYERS

La division Atlantique a subi des changements majeurs avec tout ce qui s'est produit à Philadelphie alors que les Flyers ont fait le grand ménage, chassant de la Pennsylvanie Jeff Carter et Mike Richards. Les Flyers auront un nouveau visage avec un gardien de premier plan, Ilya Bryzgalov, et Chris Pronger en santé, et surtout en parfait contrôle du vestiaire. Pronger et Richards ne faisaient pas bon ménage, il y avait donc deux coqs dans la basse-cour.

Deux ex-Penguins porteront le chapeau des Flyers. L'ennemi juré des dernières années, Maxime Talbot, soulèvera maintenant l'ire des partisans des Penguins, partisans qui l'ont adulé pendant plusieurs années. Un autre athlète, bien connu, Jaromir Jagr, occupera une place importante dans l'environnement des Flyers, mais l'attaque de cette équipe reposera entièrement sur Daniel Brière et Claude Giroux.

Il faut vraiment que Paul Holmgren et les dirigeants des Flyers aient une confiance sans limites en Giroux qui, au cours des deux dernières années, a émerveillé les partisans de l'équipe au point qu'ils n'ont pas trop rouspété à la suite des changements effectués après l'élimination en quatre matchs de l'équipe face aux Bruins de Boston.

Bryzgalov apporte aux Flyers ce qu'ils n'ont jamais eu au cours des 15 dernières saisons, c'est-à-dire un gardien capable de gagner des matchs à lui seul. Du même coup, la défensive des Flyers sera plus coriace, et, si Pronger demeure en santé, les Flyers seront une équipe intéressante à surveiller.

NEW YORK ET RICHARDS

Les Penguins et les Flyers devront toutefois regarder du côté de New York parce que les Rangers ont également fait des acquisitions qui rendront cette équipe plus redoutable.

Mike Richards est un leader, un joueur polyvalent. On peut déjà affirmer que John Tortorella l'utilisera à toutes les sauces comme il le faisait à Tampa Bay. L'arrivée de Richards signifie-t-elle que Marian Gaborik franchira le cap des 40 buts?

Possible.

Les Rangers formeront une équipe expérimentée, un mélange de jeunes joueurs et de vétérans au sommet de leur forme.

C'est aussi une équipe qui ne manque pas de talent en défensive. Marc Staal s'apprête à entrer dans le groupe des meilleurs défenseurs de la ligue. Ryan McDonagh, obtenu du Canadien en retour de Scott Gomez, a fait des progrès étonnants au cours des derniers mois. Staal, Dubinsky, Callahan, Gaborik et Richards formeront la première unité en supériorité numérique.

Richards, Gaborik, Staal, il reste que le joueur le plus important demeure le gardien Henrik Lundqvist.

Si on s'arrête sur les gardiens de la division Atlantique, on comprend mieux pourquoi la lutte sera éreintante : Lundqvist à New York, Bryzgalov à Philadelphie, Fleury à Pittsburgh et, évidemment, Martin Brodeur au New Jersey.

UNE DERNIÈRE SAISON?

Le grand Brodeur et les Devils du New Jersey ont connu une saison en deux volets : une saison d'horreur jusqu'à l'arrivée de Jacques Lemaire et, ensuite, une séquence remarquable, mais il était trop tard.

Cette équipe peut-elle obtenir une participation au tournoi printanier ? Les éléments sont en place. Une défensive intéressante, mais certainement pas aussi efficace qu'on pourrait le, et une attaque qui repose sur deux noms : Zach Parise et Ilya Kovalchuk.

Parise vient de signer une entente d'un an, mais les négociations s'accentueront au cours des prochains mois. Il est plus important aux Devils que Kovalchuk parce que c'est un compétiteur, un vrai, et qu'il fournit un effort constant à chaque match.

Les changements les plus intéressants sont survenus en août alors que Colin White et Trent Hunter, obtenu des Islanders de New York en échange de Brian Rolston, furent soumis au ballottage, permettant ainsi à Lou Lamoriello de libérer quelques millions de dollars sur la masse salariale.

Ainsi, il aura plus de latitude relativement aux négociations avec Parise.

SI DIPIETRO...

Il faudra cependant garder un oeil attentif sur la progression des Islanders de New York, une équipe regorgeant de joueurs talentueux, mais cette équipe aura du mal à gravir les échelons si Rick DiPietro passe la majeure partie de son temps à l'infirmerie.

La bonne nouvelle, cependant, c'est le retour au jeu de Mark Streit.

Il faut donc prévoir que cette équipe sera dangereuse en supériorité numérique, Streit sera le quart-arrière, et il sera secondé par John Tavares, Matt Moulson, Michaël Grabner et Okposo.

À Long Island, on a décidé de faire confiance aux jeunes joueurs, et c'est la raison pour laquelle le directeur général, Garth Snow, n'a pas apporté trop de transformations, sauf l'arrivée de Marty Reasoner et surtout l'acquisition de Brian Rolston qui devrait lui aussi jouer un rôle important pendant que les Islanders évolueront avec un homme en plus.

Cette équipe sera nettement supérieure à la formation de l'an dernier.

1. Pittsburgh

2. Philadelphie

3. New York Rangers

4. New Jersey

5. New York Islanders




[an error occurred while processing this directive]
  DANS LE SPORT
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
[an error occurred while processing this directive]