Membres Canoe.ca

Chronique

Les Kings seront à surveiller

Journal de Québec
Yvon Pedneault
02/08/2011 00h59 
Ça passe ou ça casse à Los Angeles. Surtout pour l’entraîneur Terry Murray. Les Kings ont de grandes ambitions et Dean Lombardi, le directeur général, a reçu des propriétaires un mandat clair : il faut que l’équipe progresse, il faut que l’équipe dispute au moins trois rondes éliminatoires.

De l’argent, Lombardi en avait dans les coffres.

Maintenant, il doit s’assurer qu’il y aura un retour sur investissement.

Mais a-t-il fait les bons placements ? Je crois que oui.

Au cours des dernières semaines, Lombardi a ajouté deux éléments importants à l’attaque : Mike Richards et Simon Gagné, deux ex-coéquipiers avec les Flyers de Philadelphie. Les deux joueurs retrouveront-ils la même chimie qui les caractérisait avec les Flyers ? Il ne fait aucun doute que ça dépend de l’état de santé de Gagné et surtout de l’attitude de Richards qui va se retrouver dans le jet set d’Hollywood.

Pas facile pour un célibataire millionnaire.

Au cours des derniers mois, Lombardi tenta par tous les moyens d’ajouter des éléments de premier plan à sa formation. Il fit chou blanc, il y a un an, dans le dossier Ilya Kovalchuk. Il fit chou blanc en février dans le dossier Brad Richards. Il frappa de nouveau un mur dans le cas de Richards à l’ouverture du marché des joueurs autonomes sans restriction. Pourtant, on avait sorti le tapis rouge pour l’ex-joueur des Stars de Dallas. Koby Bryant, la grande vedette des Lakers de Los Angeles, est même intervenu dans le dossier.

À ce moment-là, les Kings avaient déjà fait l’acquisition de l’autre Richards, Mike de son prénom. Finalement, c’est finalement Simon Gagné qui s’amène en Californie, un joueur qui n’a pas été épargné par les blessures au cours des dernières années. Les Kings sont solides devant le filet, Jonathan Quick et Jonathan Bernier formant l’un des meilleurs duos de la ligue. En défense, ils sont sur le point d’accorder un contrat de plusieurs années à Drew Doughty, un jeune patineur de 22 ans, bourré de talent et qui partage son boulot aux côtés d’un autre jeune défenseur surdoué, Jack Johnson. En défense, les Kings auront comme duos Doughty et Willie Michell, Johnson et Rob Scuderi, et Matt Greene jouera en compagnie de Alec Martinez.

En attaque, les Kings ne souffriront d’aucun complexe avec deux solides trios : Dustin Penner, Anze Kopitar et Dustin Brown. Gagné et Richards évolueront avec un ancien compagnon des Flyers, Justin Williams.

Les Sharks

Malheureusement pour les Kings, il y a toujours les dangereux Sharks de San Jose qui, année après année, donnent la trouille à tous ceux qui osent les défier. Les Sharks ont perdu en troisième ronde devant les Canucks de Vancouver et selon les standards établis à San Jose, c’est un constat d’échec.

J’ai toujours eu des réserves relativement à cette équipe parce que les deux leaders, Patrick Marleau et Joe Thornton, habituellement, s’écrasent sous la forte pression. Ça n’a pas été le cas pendant les séries éliminatoires.

Thornton a été excellent. Marleau a connu une baisse de régime en deuxième ronde, mais il s’est ressaisi face aux Canucks. Les Sharks ont dressé un bilan de leur saison et ont conclu que la défense avait besoin d’un ajustement important et Brent Burns s’amène et apporte beaucoup de profondeur à une unité défensive qui réunira comme duos : Dan Boyle et Doug Murray, Brent Burns et Marc- Edouard Vlasic, Jason Demers et le nouveau venu Jim Vandemeer.

Un important changement en attaque. Bye bye Dany Heatley et bonjour Martin Havlat. Marleau, Thornton et Joe Pavelski, un joueur de centre, formeront la première ligne. L’excellent Logan Couture sera au centre entre Havlat et Ryan Clowe. Michal Handzus, l’ex-King, évoluera en compagnie de Tory Mitchell et Benn Ferriero. Des départs importants : Heatley, Devin Setoguchi, Niklas Wallin, et Ben Eager.

Si Antti Niemi poursuit sa progression, les Sharks seront encore une équipe puisant dans de nombreuses ressources. Mais il se fait tard pour Doug Wilson, le grand patron de l’équipe, et les vétérans des Sharks. C’est cette année ou jamais.

Le mystère à Anaheim

Les Ducks de Anaheim peuvent causer bien des ennuis dans l’Association de l’ouest et dans la division pacifique. Ils ont des joueurs de haut niveau. Ryan Getzlaf est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de centre de la ligue. Corey Perry a été le meilleur ailier du circuit l’hiver dernier, Bobby Ryan a du talent à revendre, Cam Fowler suit les traces de Scott Niedermayer.

Et il y a Saku Koivu et Teemu Selanne. Koivu prend de l’âge et Selanne n’a toujours pas décidé s’il poursuivra sa carrière ou non. La défense avec le gardien Jonas Hiller peut réaliser de belles choses, mais sans Hiller, ça ne fonctionnera pas, malgré la présence de François Beauchemin, de Tony Lydman et Lubomir Visnovsky.

Beaucoup de points d’interrogation avec cette formation. C’est au niveau des employés de soutien que ça se gâte... à moins que Andrew Cogliano relance sa carrière en Californie après de dures saisons à Edmonton. Cette équipe a cependant trop de joueurs talentueux pour ne pas être dans la course jusqu’à la toute fin.

Malheureusement pour les Stars de Dallas et les Coyotes de Phoenix, il sera difficile de faire le poids. Phoenix n’a plus de gardien de premier plan avec le départ de Ilya Bryzgalov pour Philadelphie. L’équipe manque de punch en attaque, mais la défense sera encore solide avec entre autres Keith Handle et Rostislav Klesla. Pendant toute la saison, on parlera du déménagement de l’équipe.

Les Stars ont raté les séries éliminatoires par une victoire lors du dernier match de la saison régulière au Minnesota. Au cours de l’entre-saison, ils ont ajouté Sheldon Souray et Adam Pardy. À l’attaque, Michael Ryder, Radek Dvorak et Vernon Fiddler sont des joueurs expérimentés, mais limités. La perte de Brad Richards est lourde et reste à savoir maintenant si Mike Ribeiro s’adaptera rapidement au système du nouvel entraineur, Glen Gulutzan. Brenden Morrow demeure le coeur de cette équipe en attaque et Stéphane Robidas, le leader en défense.

1. San Jose. 2. Los Angeles. 3. Anaheim 4. Dallas et 5. Phoenix.



[an error occurred while processing this directive]
  DANS LE SPORT
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
[an error occurred while processing this directive]