Membres Canoe.ca

Chronique

Pas très rassurant...

Journal de Québec Yvon Pedneault
02/07/2010 01h02 
Chronique - Pas très rassurant...
 


Dans les bureaux des penseurs du Centre Bell, j’ose croire qu’on réalise que l’équipe édition 2010-11, celle que l’on connaît présentement, est inférieure à celle qui a subi l’élimination face aux Flyers de Philadelphie.

Si Alex Auld est la seule trouvaille de Pierre Gauthier sur le marché des joueurs autonomes sans compensation, alors c’est inquiétant.

En tous les cas, ce n’est pas rassurant. Tout d’abord, le Canadien s’en remet à un gardien talentueux, Carey Price, mais qui n’a produit aucun résultat concluant. Ensuite, pour remplacer celui qui, pendant deux ans, a sauvé les meubles, celui qui a permis à son équipe d’atteindre les séries éliminatoires, Jaroslav Halak, on recrute Alex Auld. Il faut donc se poser de sérieuses questions. D’autant plus, que Curtis Sanford se joint également au groupe de gardiens.

J’écoutais les propos de Dan Ellis, qui devait remplir le rôle d’adjoint à Carey Price.

Pourquoi a-t-il finalement tourné les talons et pourquoi a-t-il pris la direction de Tampa Bay ?

Son explication se résume ainsi :

  • il n’a jamais obtenu ce qu’il réclamait sur le plan financier;
  • il voulait un environnement où il aurait la chance de jouer souvent;
  • les dirigeants du Canadien n’ont jamais bronché au niveau des négociations.

Ellis est un bon relationniste. Pendant deux jours, ses commentaires laissaient croire que son arrivée à Montréal n’était plus qu’une question de formalité. Or, si je retiens les trois points qui l’ont incité à prendre la direction de Tampa Bay, c’est que Gauthier et ses adjoints ne voulaient pas se compromettre pour deux ans et ils ne voulaient pas payer plus de 1 M$ par année… ou presque.

Pourquoi avoir cru qu’il pourrait jouer pour le Canadien ?

Ellis croyait qu’on se montrerait plus ouvert au niveau des négociations. Il a fait chou blanc.

Inquiétudes

Entre-temps, ça laisse le Canadien dans une situation pour le moins inquiétante.

Auld n’est pas un gardien supérieur à Ellis. Est-il un meilleur gardien que Martin Biron ? J’en doute et pourtant quand le clan Biron a fait sa petite enquête afin d’identifier les équipes intéressées au service du gardien québécois, le Tricolore n’a pas postulé. Auld est-il un gardien supérieur à Chris Mason ? Non. C’était une question d’argent, c’est clair. J’imagine qu’on veut garder des sous pour améliorer l’attaque.

Mais le gardien auxiliaire joue maintenant un rôle bien important dans le monde du hockey. Surtout dans le contexte de la parité et des exigences du métier. C’est pourquoi j’avais cru que le Canadien investirait de l’argent pour un joueur appelé à occuper une position importante.

Difficile à comprendre. Mais il y a une raison pourquoi Auld se retrouve avec le Canadien. N’a-t-il pas joué pour les Panthers de la Floride quand Jacques Martin était avec cette organisation ? Il y a cependant une question qu’on doit se poser : Auld sera-t-il un écran de sûreté au cas où Price éprouverait des difficultés ?

Pas vraiment.

Par conséquent, on n’a absolument rien réglé chez le Canadien. On se retrouve au même point qu’il y a quelques jours. Cette équipe a perdu un élément important en Halak et Gauthier et ses adjoints n’ont pas encore résolu le problème en attaque.

Peut-on amorcer la saison avec deux points d’interrogation parmi les six meilleurs attaquants ? Peut-on amorcer la saison en sachant que Andrei Markov et Marc-André Bergeron (qui ne figure plus dans les plans) ne travailleront pas pendant les supériorités numériques, Markov étant sur la touche et Bergeron étudiant les offres de trois formations ?

Peut-on amorcer la saison avec une équipe qui n’a toujours pas déniché des joueurs au gabarit imposant ?

Le marché des joueurs autonomes n’est pas fermé. Il y a aussi la perspective de transférer des joueurs. Donc, il y a des options. On admettra cependant que du point de vue des amateurs de hockey, ce fut une première journée décevante.

Une ardoise effacée

C’est vrai que le Canadien a réalisé de belles choses au cours du printemps. Mais, c’est terminé.

À partir du mois d’octobre, on efface tout et on repart à zéro.

Non seulement faut-il regarder constamment dans sa propre cour, il faut aussi, de temps à autre, surveiller ce qui se passe chez le voisin. Bon, dans la division nord-est, Boston s’améliore avec l’arrivée de Tyler Seguin. Toronto sera une équipe combative. Ottawa ajoute un bon défenseur offensif avec Sergei Gonchar. Buffalo ? Sûrement une équipe inférieure à l’an dernier.

Dans la division atlantique, ça bouge, ça brasse. Les Penguins ajoutent deux défenseurs. Les Devils embauchent Anton Volchenkov, les Flyers se donnent de la profondeur en défense. Oublions les Islanders et les Rangers.

Dans la division sud-est, la surprise, c’est l’inertie des Capitals de Washington.

Je pense que Gauthier et son groupe ont un plan. En tous les cas, c’est à souhaiter.

Parce qu’il y a trop de brèches à colmater.



[an error occurred while processing this directive]
  DANS LE SPORT
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
[an error occurred while processing this directive]