Membres Canoe.ca

Yvon Pedneault

Piégé, Brière s'est excusé à «Pierre Boivin»

Journal de Québec
15/09/2007 08h28 

Le grand sujet de discussion hier, c'était cette entrevue réalisée par Jean-Claude Gélinas, l'humoriste de la station de radio CKOI, dans le rôle de Pierre Boivin, avec Daniel Brière.

En aucun moment le joueur des Flyers n'a réalisé qu'il était pris au piège, même si Gélinas, au cours de l'entretien, lui mentionne que le Canadien avait tout fait pour qu'il s'amène au Centre Bell, notamment qu'il avait prévu une coupe de cheveu chez le barbier Ménick.

Intéressant cependant d'entendre Brière mentionner qu'il ne voulait pas que les événements exercent un tel impact dans les médias, s'excusant même auprès du président. «Vous savez, Pierre, ce n'est pas de ma faute, d'autant plus que vous avez été bien correct pendant les négociations.»

Un peu d'humour mais aussi quelques remarques où Brière cherche à remettre les choses en perspectives.

Sundin et la coupe Stanley...

Question: Mats Sundin terminera-t-il sa carrière avec les Leafs de Toronto? Tout dépend de la position des Leafs au classement à la fin du mois de février. Si les Leafs sont toujours dans le coup pour une place dans les séries, ce qui est plus que probable, il va demeurer à Toronto. Mais, le grand Suédois sait que le temps passe vite et que les options s'amenuisent à chaque année. S'il pense à une Coupe Stanley avant de prendre sa retraite, alors on peut lui dire qu'il s'agit d'un beau rêve...

Une petite réflexion: Martin Brodeur, à 35 ans, pourra-t-il disputer encore 70 matchs cet hiver? C'est bien connu que Brodeur gère son temps de jeu et qu'il décide de lui-même quand c'est le temps de prendre un congé. Sauf qu'avec un nouvel entraineur, Brent Sutter, et une équipe dépouillée de bons éléments en attaque - Rafalski et Gomez - ça risque d'être une longue saison au New Jersey. Et si je ne m'abuse les Devils vont disputer leurs neuf premiers matchs de la saison à l'étranger...

Des tricheurs...

Que le monde de la F1 soit plongé au coeur d'un scandale relativement à l'espionnage industriel, ça ne m'étonne pas. C'est bien connu que dans l'industrie de Bernie Ecclestone, on ne peut pas donner l'absolution sans confession à personne. C'est une industrie de haute technologie où l'on cherche constamment à savoir ce qui se passe chez le voisin. Des espions se baladent d'une écurie à l'autre, bref, ce qui s'est passé entre McLaren et Ferrari, il n'y a pas lieu d'être surpris. Mais que Patriots de la Nouvelle-Angleterre ne respectent pas un règlement pourtant bien clair que vous ne pouvez pas capter des images des entraineurs de l'équipe pendant un match, ça vous laisse un goût amer. Les Patriots, c'était pourtant synonyme d'une organisation modèle, dirigées par des gens d'une grande notoriété. C'était une organisation qui n'avait pas son égale. Maintenant, on questionne l'intégrité de l'organisation. Les Patriots ont-ils connu des succès retentissants parce qu'ils trichaient? C'est terrible comme conclusion de l'enquête menée par la NFL. Au moins, le commissaire a fait preuve de fermeté. Mais avait-il vraiment le choix? Le football a déjà un oeil au beurre noir...

Une suggestion

Une petite suggestion: les dirigeants du Canadien vont retirer les chandails de Larry Robinson et de Bob Gainey cette saison. Pourquoi ne pas retirer celui de Gainey au tout début de la saison. Quelle sera la réaction des amateurs si, en février, alors qu'on honorera Gainey, le Canadien est mal en point, au classement de l'Association est, si ses chances de participer aux séries éliminatoires sont minces. Je sais qu'on va fêter Gainey, le joueur, et non Gainey le directeur général. Mais pourquoi prendre une chance?...




[an error occurred while processing this directive]
  DANS LE SPORT
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
[an error occurred while processing this directive]