La grippe fait une entrée timide dans l'Est: explications