RelaxNews

Cancer: ces aliments qu'il faudrait privilégier

Des aliments anti-cancer à privilégier

Voir en plein écran

De nombreuses études parues récemment ont montré l'importance de l'alimentation pour rester en bonne forme et réduire les risques de cancer. À l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre cette maladie, jeudi, voici une sélection de certains de ces résultats pour connaître les aliments à intégrer à son alimentation quotidienne.

Une étude de grande ampleur, menée sur plus de 90 000 femmes, a récemment montré que celles qui adoptaient une alimentation riche en fibres (avec de nombreux fruits et légumes) à l'adolescence pouvaient ainsi réduire leur risque de cancer du sein de 12 à 19 %, par rapport à celles qui ne consommaient que peu de fruits et légumes.

Une autre étude américaine, parue en 2015, avait déjà montré les bienfaits des fibres sur la santé masculine. En effet, les hommes qui ont subi un cancer de la prostate peuvent améliorer leurs chances de survie en adoptant le régime méditerranéen, riche en fruits, légumes et fibres.

Des recherches chinoises, datant de 2015, ont mis en lumière les bienfaits de la consommation de légumes blancs tels que les pommes de terre, les asperges, les blettes, le céleri, le chou-fleur, les endives et les poireaux. Les chercheurs ont associé leur consommation à une baisse de 33 % du risque de développer un cancer de l'estomac. La même étude avait aussi montré que la consommation de fruits contribuait à faire réduire ce risque de 7 %.

Mais une tasse quotidienne de café semble aussi offrir des bienfaits anti-cancer. Une étude publiée en 2015 menée sur 1000 personnes souffrant de cancer du côlon a révélé que le fait de boire au moins quatre tasses de café par jour permettait à ces personnes de réduire leur risque de rechute de 42 % par rapport aux non-amateurs de caféine.

De plus, ces quatre tasses quotidiennes faisaient reculer leur risque de mourir d'un cancer ou d'une autre maladie de 34 %. Une étude suédoise datant aussi de l'année dernière était arrivée à des résultats similaires avec des femmes atteintes du cancer du sein. Celles qui buvaient entre deux et cinq tasses de café par jour étaient moins susceptibles de subir une récidive de leur maladie que celles qui consommaient moins de deux tasses.

Les bonnes graisses que l'on trouve principalement dans les poissons gras sont aussi des alliés contre cette maladie. Une méta-analyse de 26 études menées sur plus de 800 000 personnes a indiqué que la consommation d'une portion de thon, saumon ou de sardines une à deux fois par semaine faisait reculer le risque de cancer du sein.

D'autres recherches, reprises en 2013, comprenant 4577 malades souffrant d'un cancer de la prostate, ont montré que les sujets qui incorporaient un plus grand nombre de bonnes graisses dans leur alimentation (provenant de légumes, de noix et d'huile d'olive) avaient de meilleures chances de survie que ceux qui ne changeaient pas d'alimentation.

On ne cesse de nous le répéter, le sucre reste un élément à limiter dans son alimentation, même pour lutter contre le cancer. Une étude parue le mois dernier a montré que les taux élevés de sucre que l'on trouve dans l'alimentation occidentale pouvaient être associés à une augmentation du risque et de la propagation du cancer du sein dans nos pays.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos