RelaxNews

Trop d'acide folique affaiblirait le système immunitaire

Trop d'acide folique affaiblirait le système immunitaire

Il est conseillé d'éviter les suppléments d'acide folique.Photo Relaxnews / Shutterstock

Des scientifiques de la Tufts University aux États-Unis alertent sur des apports trop élevés en acide folique qui provoquerait un déficit du système immunitaire et une plus grande sensibilité aux infections.

Aux États-Unis, 35 % des adultes consomment des compléments alimentaires contenant de l'acide folique.

L'acide folique, connu sous le nom de vitamine B9, est apporté naturellement par de nombreux aliments, dont les légumes verts et feuillus, les haricots, les œufs, les céréales et les poissons.

L'acide folique est la forme synthétique du folate utilisée dans les suppléments vitaminiques et les produits céréaliers enrichis.

Cette vitamine est souvent conseillée aux femmes enceintes pour prévenir les malformations congénitales, notamment le spina-bifida (développement incomplet de la colonne vertébrale). Dans ce cas précis, l'apport recommandé en folates alimentaires est de 600 microgrammes par jour contre 200 en temps normal.

En revanche, après 50 ans, l'intérêt d'une supplémentation n'est pas prouvé.

Cette dernière étude, publiée dans le Journal of Nutritional Biochemistry, vient de confirmer les résultats de précédents travaux qui appellent à revoir l'utilisation de l'acide folique dans certains contextes en particulier chez les plus âgés. Il y aurait un lien entre un apport élevé d'acide folique et une réduction des défenses du système immunitaire contre les infections virales et le cancer, notamment.

Les chercheurs ont fait ce constat sur des souris âgées. Nourries avec des apports élevés d'acide folique ou l'équivalent de 20 fois la dose quotidienne recommandée pour les humains, elles présentaient un taux élevé de cellules immunitaires immatures et dysfonctionnelles, ce qui suggère que leur processus de développement a été altéré.

Ces cellules, appelées NK (natural killers) sont importantes pour la défense contre les infections virales et le cancer parce qu'elles identifient les cellules infectées et les attaquent. Leur dysfonction peut conduire à une sensibilité accrue aux infections virales et au cancer.

Enfin, ces cellules sont primordiales pour les personnes âgées dont le système immunitaire est naturellement affaibli.

Pour optimiser «le travail» des cellules NK et augmenter ainsi la résistance aux infections, il est nécessaire de réévaluer les apports d'acide folique dans certains contextes, notamment pour les adultes plus âgés, selon les chercheurs. L'idée serait alors de n'opter pour une supplémentation uniquement en cas de déficience avérée.

En particulier chez la femme: une étude précédente a révélé que 78 % des femmes ménopausées en bonne santé présentent de l'acide folique non métabolisé dans le sang, ce qui suggère un apport excessif. Chez ces mêmes femmes, l'activité des cellules NK était significativement plus faible.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos