Yves Poirier
Agence QMI

Un immeuble de la SHDM transformé en véritable sauna

Un immeuble de la SHDM transformé en véritable sauna

Photo d'archives

Yves Poirier

Des travaux dans un immeuble géré par la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM) transforment les logements en véritables saunas.

Les conditions de vie des locataires, âgés de 55 à 98 ans, sont particulièrement pénibles durant les périodes de grande chaleur à cause d'immenses bâches qui ont été installées sur l'immeuble à verrières.

La totalité des verrières doit être remplacée et cette portion des travaux devait être complétée pour la fin du mois de juin.

À l'intérieur des appartements, et notamment dans les chambres des locataires, les bâches n'offrent pas l'étanchéité d'une fenêtre.

L'air chaud entre donc dans le logement et réchauffe considérablement la pièce.

Dans certains appartements, le mercure monte jusqu'à 31 degrés Celsius, et ce malgré la présence d'appareils d'air conditionné et de ventilateurs.

Les locataires n'en peuvent plus, certains arrivant à peine à fermer l'oeil la nuit à cause du bruit intense des véhicules et des poids lourds qui circulent sur le boulevard de La Vérendrye où est situé l'immeuble.

Fin des travaux début septembre?

Une porte-parole de la SHDM, Leslie Molko, a expliqué à TVA Nouvelles qu'il s'agit d'un mélange d'imprévus et des retards de la part de l'entrepreneur.

«Quand ils ont commencé à démonter le cadre pour poser les verrières, il y a des découvertes qui étaient imprévues, ce qui a retardé une partie du chantier. Ensuite, on a eu des difficultés avec l'entrepreneur qui n'a pas été capable de faire livrer le matériel à temps comme c'était prévu», a-t-elle expliqué.

«Pour donner un certain répit aux locataires, la SHDM a installé il y a trois semaines un climatiseur dans la salle commune. Nous avons une locataire qui fait du porte-à-porte afin de vérifier si tout le monde va bien. Nous avons aussi mis des mesures en place afin de nous assurer qu'il n'y a pas d'enjeux de santé immédiats.»

Mme Molko ajoute que certaines démarches en lien avec les travaux se discutent entre avocats.

«La SHDM met l'ensemble des moyens à sa disposition pour forcer l'entrepreneur à accélérer les travaux. D'autres architectes sont en train de faire des évaluations pour voir ce qu'on peut faire à court et moyen termes pour améliorer la situation. Nous sommes aussi en train d'évaluer la possibilité de faire intervenir d'autres entrepreneurs. En ce qui a trait à la fin du chantier, fin août tout sera terminé.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos