Agence QMI
Agence QMI

Crise des opioïdes : Ottawa veut serrer la vis à l'industrie pharmaceutique

Crise des opioïdes : Ottawa veut serrer la vis à l'industrie pharmaceutique

Agence QMI

Agence QMI

OTTAWA | Alors que de nouvelles données confirment que la crise des opioïdes a fait 4000 morts au Canada en 2017, Ottawa compte s'attaquer aux pratiques commerciales des compagnies pharmaceutiques pour contrer ce fléau.

Le gouvernement fédéral veut essentiellement mettre fin à toute la commercialisation et la publicité des médicaments à base d'opioïdes par l'industrie pharmaceutique auprès des professionnels de la santé.

Si Santé Canada reconnait l'utilité des antidouleurs à base d'opioïdes, le ministère craint que la publicité influence les médecins à en prescrire de manière excessive, ce qui mène certains patients à la dépendance.

Le gouvernement ciblera par exemple les publicités dans les revues médicales, la commandite d'événements scientifiques ou les représentations commerciales effectuées par l'industrie dans les cabinets de médecins.

En somme, le fédéral ne voudrait permettre que la diffusion d'informations à des fins scientifiques ou éducatives sur les opioïdes.

Une période de consultations s'étendra jusqu'au 18 juillet, durant laquelle Ottawa souhaite entendre les avis d'experts, des acteurs de l'industrie et des citoyens sur le sujet.

D'ici l'entrée en vigueur d'un nouveau règlement, la ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, a demandé aux fabricants et distributeurs d'opioïdes de mettre fin à leurs activités de marketing.

Le gouvernement Trudeau a également annoncé mardi qu'il mettrait sur pied dans les prochains mois une équipe spécialisée chargée de surveiller les pratiques de commercialisation des pharmaceutiques.

De nouveaux moyens de sanctionner les compagnies qui enfreignent les règles seront aussi étudiés. À l'heure actuelle, la seule option du gouvernement est de se tourner vers les tribunaux, ont indiqué lundi des représentants de Santé Canada. Ils souhaiteraient entre autres pouvoir imposer directement des amendes.

L'annonce de ces nouvelles mesures survient alors qu'un nouveau rapport de l'Agence de la santé publique du Canada confirme que les opioïdes ont fait 3 987 morts au pays en 2017, une donnée appréhendée depuis quelques mois par les autorités. Il s'agit d'une augmentation de 34 % par rapport à 2016.

La proportion exacte de décès liés aux opioïdes sur ordonnance n'est pas chiffrée. Santé Canada avance toutefois que les restrictions sur la publicité pharmaceutique ne représentent qu'une partie d'une réponse plus globale à apporter à la crise.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos