Vincent Larin
Agence QMI

C.A. du CHUM et du CHU Sainte-Justine: retour à la case départ

C.A. du CHUM et du CHU Sainte-Justine: retour à la case départ

MARTIN ALARIE/JOURNAL DE MONTRÉ

Vincent Larin

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, fait volte-face et annonce que la fusion des conseils d'administration du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) et du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine (CHU Sainte-Justine) sera finalement annulée.

Cette décision était décriée depuis plusieurs mois. L'été passé, 77 % des membres actifs du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) de Sainte-Justine avaient cosigné une lettre adressée au gouvernement contre ce projet.

Ils plaidaient, entre autres, que l'établissement verrait son importance diminuer dans le regroupement étant donné que l'hôpital pour enfants est beaucoup plus petit le CHUM.

L'annonce du dégroupement des deux CA a été annoncée par voie de communiqué en fin de journée, vendredi. On ne sait pas encore ce qui a poussé le ministre à prendre cette décision.

«Un décret sera soumis pour l'approbation au Conseil des ministres dans les prochaines semaines», précise le communiqué.

Mercredi dernier, la Coalition avait reçu l'appui de trois importantes organisations québécoises, à savoir la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et Médecins québécois pour le régime public (MQRP).

« Le CHU Sainte-Justine est l'un des plus importants centres mère-enfant du pays et doit être considéré comme tel. Une fusion forcée avec le Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) nous apparaît illogique et contre-productive, Québec doit revoir sa décision », avait alors déclaré le président de la FTQ, Daniel Boyer.

Les nouveaux membres des conseils d'administration pourraient entrer en fonction dès septembre prochain.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos