Agence QMI
Agence QMI

La réalité augmentée au bloc opératoire du CUSM

La réalité augmentée au bloc opératoire du CUSM

Capture d'écran, Youtube

Agence QMI

MONTRÉAL - La réalité augmentée a maintenant des applications jusqu'au bloc opératoire du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), qui est le tout premier en Amérique du Nord à faire appel à cette technologie pour pratiquer des opérations en oto-rhino-laryngologie.

L'appareil de la compagnie allemande Scopis permet cette percée en matière de chirurgie guidée (SCG), puisqu'il utilise la réalité augmentée et la réalité mixte pour orienter les chirurgiens lorsqu'ils placent leurs instruments lors d'interventions chirurgicales complexes touchant aux oreilles, au nez et à la gorge près du nerf optique et du cerveau, a indiqué le CUSM, mercredi.

«Un des principaux avantages du SCG est de pouvoir repérer des structures anatomiques essentielles et de planifier le positionnement des instruments chirurgicaux de manière sécuritaire, a dit le docteur Marc Tewfik, directeur de rhinologie au CUSM et professeur adjoint au Département d'otorhinolaryngologie de l'Université McGill, qui a été le premier à Montréal à exécuter une intervention avec cette technologie.

L'appareil réduit aussi le temps d'opération.

Soulignons que la réalité augmentée (RA) permet de «superposer des améliorations générées par ordinateur à la réalité pour obtenir de l'information supplémentaire et favoriser une interaction», alors que la réalité mixte «désigne la fusion des mondes réel et virtuel pour produire de nouveaux environnements et de nouvelles images qui font coexister et interagir les objets réels et numériques en temps réel», a-t-on indiqué.

La technologie a également des applications pratiques au niveau de la chirurgie cervico-faciale, vertébrale et neurologique.

Selon le CUSM, Scopis a justement retenu l'établissement rattaché à l'Université McGill en raison de son expertise en chirurgie cervico-faciale.

«Le système Scopis peut enregistrer la planification de l'opération et l'opération elle-même. Cette fonction transforme chaque intervention en possibilité d'enseignement auprès des résidents», a indiqué de son côté le docteur Nader Sadeghi, directeur et chef des départements d'otorhinolaryngologie et de chirurgie cervico-faciale de l'Université McGill et du CUSM.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos