AFP

Hausse du nombre de greffes d'organes en 2016

Hausse du nombre de greffes d'organes en 2016

Elles ont augmenté de 17 % en cinq ans.Photo AFP

Le nombre de greffes d'organes a atteint 5.891 en 2016, dépassant ainsi l'objectif du plan greffe 2012-2016, selon des chiffres préliminaires diffusés lundi par l'Agence de la biomédecine.

Le nombre d'organes greffés a ainsi progressé l'an dernier de 2,5 % par rapport à 2015 (5739 greffes). En 5 ans (2012-2016), ce nombre a augmenté de 17 %, note l'agence sanitaire. L'année 2016, comme 2015, dépasse les 5700 greffes annuelles, objectif du plan greffe 2012-2016.

Les greffes de rein restent les plus nombreuses: 3.615 en 2016 (dont 576 à partir de donneurs vivants, contre 547 en 2015). Celles réalisés avec donneur vivant représentent près de 16% des greffes rénales.

Les greffes de foie ont atteint le nombre de 1322 (contre 1365 en 2015) dont 5 avec donneur vivant (contre 15 l'année précédente). On dénombre également 477 greffes cardiaques, 371 greffes pulmonaires, 90 greffes pancréatiques et 3 greffes intestinales.

La greffe progresse, mais en raison de son succès et du vieillissement de la population, la liste nationale des personnes en attente de greffes - surtout pour le rein - ne cesse de croître.

En 2016, au total 22617 patients étaient en attente d'un organe. L'Agence de la biomédecine précise toutefois qu'au 1er janvier 2016, il y avait 6083 patients de la liste qui ne pouvaient provisoirement pas être greffés pour diverses raisons médicales.

En 2015, 21.378 personnes étaient inscrite sur liste d'attente, plus du double d'il y a environ vingt ans.

L'agence ajoute que l'activité de greffe à partir de donneurs décédés dans le cadre d'une limitation ou d'un arrêt des thérapeutiques (procédure dite de «Maastricht III»), initiée en 2014, a permis 114 greffes en 2016. A ce jour, dix hôpitaux sont autorisés à réaliser ce type de prélèvements en France.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos