Agence QMI

Du boeuf irradié bientôt dans nos assiettes

Santé Canada permet désormais à l'industrie alimentaire d'irradier le boeuf haché, afin de diminuer les risques d'empoisonnement causé par des bactéries. Si les experts applaudissent ce changement, il reste un travail d'éducation à faire auprès des consommateurs.

Le ministère fédéral de la Santé a envisagé l'irradiation du boeuf haché depuis le début des années 2000. Ottawa avait reculé devant la méfiance des consommateurs, mais en 2012, la viande de boeuf contaminée à l'E. coli avait tué 18 personnes et forcé un rappel massif.

«Les rayonnements vont faire des bris sur les molécules d'ADN des bactéries, a expliqué Monique Lacroix du Centre INRS-Institut Armand-Frappier. Ainsi, les bactéries ne peuvent plus se diviser et c'est de cette manière qu'on va pouvoir éliminer les bactéries qui causent des maladies.»

Santé Canada a déjà dit oui à l'irradiation de plusieurs aliments, dont la farine, les épices ou les oignons, mais c'est la première fois qu'elle le permet pour une viande.

«La qualité sensorielle n'est pas affectée et la qualité nutritionnelle n'est pas affectée non plus», a ajouté Mme Lacroix.

L'Association des détaillants en alimentation estime que le consommateur va y gagner. «C'est une façon de faire qu'on a déjà avec les pommes de terre, les oignons, a dit Florent Gravel, PDG de l'association. On a vu toutes les petites queues qu'on avait après nos patates et nos oignons, et à un moment donné, on n'en a presque plus maintenant grâce à ça. Nous autres, on pense donc que c'est une très bonne nouvelle pour le consommateur.»

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos