RelaxNews

Une légère blessure à la tête: les risques pour l'enfant

Une légère blessure à la tête: les risques pour l'enfant

Une centaine d'enfants a été suivie.Photo Fotolia

Selon une étude montréalaise, un traumatisme crânien même léger chez un jeune enfant entraîne un risque pour son cerveau en développement, même si, dans la très grande majorité des cas, il n'y a aucun signe de dommages au cerveau à l'imagerie.

L'équipe du centre de recherche de Ste-Justine et de l'Université de Montréal, s'est penchée sur les effets psychologiques possibles de ces légers traumatismes crâniens chez le petit enfant. Elle a suivi 47 jeunes enfants âgés de moins de 5 ans qui avaient subi un traumatisme crânien léger, 27 enfants qui avaient subi un autre type de blessure, par exemple une fracture, et 56 enfants exempts de toute blessure.

Les chercheurs ont observé, 6 mois après le «choc», les interactions parents-enfants durant 45 minutes.

Les enfants blessés à la tête présentaient un score de 13 à 15 sur l'échelle de Glasgow, qui évalue les éventuels dommages neurologiques résultant de lésions cérébrales.Cela signifie que ces enfants avaient subi un traumatisme très léger à la tête.

Par ailleurs, s'ils avaient connu au moins un symptôme comme la perte de conscience, la confusion, l'irritabilité, la somnolence, des troubles de l'équilibre ou des vomissements, il n'y avait aucun signe de dommage à l'imagerie cérébrale.

Les parents ont renseigné par questionnaire le comportement de l'enfant avant ce choc, puis à nouveau 6 mois après. D'après les résultats, les enfants ayant été blessés à la tête ont obtenu de moins bons scores en communication, coopération ou interaction et contrôle de l'émotion.

Ces travaux ont été publiés dans le Journal of Neuropsychology.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos