Agence QMI

Les services d'urgence de la province débordent

Les services d'urgence de la province continuent de déborder avec des taux d'occupation frôlant ou dépassant les 250 %.

C'est ce qui s'est produit notamment à l'hôpital de Saint-Eustache, mercredi, avec un taux d'occupation de 222 % et un débordement dans les corridors de l'urgence. La situation s'est toutefois améliorée jeudi.

C'est à l'hôpital Pierre-Le Gardeur de Terrebonne, dans Lanaudière, que le taux d'occupation a été le plus élevé dans la grande région de Montréal, à 247 %.

«C'est sûr qu'on a eu beaucoup d'influenzas, qui ont été très tardives cette année. Le facteur prédominant dans les deux, trois derniers jours, c'est l'achalandage qu'on a eu, avec beaucoup de patients âgés», a expliqué le docteur Jacques Plante.

Beaucoup de patients attendent en effet une place dans un centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

«Le problème actuel que l'on vit avec les urgences, c'est un problème récurrent dans les urgences partout au Québec (...) Ça arrive parfois très rapidement. En 12 ou 24 heures, la situation peut changer beaucoup», a ajouté le Dr Plante.

Bien qu'il n'y ait pas de gros problèmes à la Cité de la santé de Laval, une plainte a été déposée à la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

«La CSST ne s'est pas présentée encore. Il faut absolument qu'un rapport CSST soit fait pour protéger les travailleurs sur le plancher», a rapporté un employé de l'établissement hospitalier.
Depuis le dépôt de la plainte, ce sont plutôt les autres urgences de la couronne nord qui débordent, soit celles des hôpitaux Pierre-Le Gardeur et Saint-Eustache.

«C'est un gros problème de couronne nord. Et, avec les coupures qu'il y a présentement de monsieur Barrette, veut, veut pas, on a encore 15 millions $ de coupures cette année», a soutenu cet employé.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos