Agence QMI

Un hôpital condamné après la greffe d'un rein cancéreux

Un hôpital condamné après la greffe d'un rein cancéreux

La femme âgée de 42 ans était atteinte d'une maladie rénale depuis son enfance.Photo Fotolia

Le Centre hospitalier universitaire de Nantes, en France, qui avait greffé un rein affecté d'une tumeur cancéreuse, a été condamné à indemniser le mari de la victime.

Selon les médias français qui ont rapporté la nouvelle, l'hôpital devra verser au mari la somme de 87 746 euros (129 133 $CAN), sans les intérêts, de même que 3250 euros (4782 $ CAN) à chacun des parents de la victime.

La femme âgée de 42 ans était atteinte d'une maladie rénale depuis son enfance et elle en était à sa troisième transplantation.

La transplantation du rein s'était bien déroulée en juin 2008, mais des problèmes ont surgi huit mois plus tard. Des examens ont alors révélé la présence d'une tumeur. La femme est décédée en juin 2009.

Le tribunal administratif qui a condamné l'hôpital a conclu qu'il n'y avait eu aucune faute lors de la transplantation et la surveillance postopératoire immédiate, mais que le diagnostic de suivi sur l'état du rein avait trop tardé, faisant perdre à la patiente une chance de s'en sortir.

L'hôpital devra également verser la somme de 16 352 euros (24 035 $ CAN) à la Sécurité sociale.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos