AFP

La taxe sur les boissons sucrées fait débat à Londres

La taxe sur les boissons sucrées fait débat à Londres

Le ministre des Finances britannique George Osborne.Photo AFP

Le ministre britannique des Finances, George Osborne, a dû défendre pied à pied jeudi l'introduction d'ici deux ans d'une taxe sur les boissons sucrées non alcoolisées, qualifiée d'«absurde» par l'industrie en question.

«Il y aura toujours des mécontents mais je pense que cette taxe restera comme l'une des plus grandes décisions de santé publique de cette génération», a déclaré M. Osborne sur la chaîne ITV.

Le Chancelier de l'Échiquier a fait le tour des plateaux télévisés pour répondre aux détracteurs de la Sugar Tax, destinée à lutter contre l'obésité infantile et qu'il a présentée la veille au Parlement.

«C'est décevant que le gouvernement ait ciblé les boissons gazeuses. Cette mesure va à l'encontre de ce qu'on constate ailleurs dans le monde: les taxes ne font que très peu pour réduire la consommation de sucre ou de calories et pèsent surtout sur le budget des gens», a commenté Jon Woods, manageur général de Coca-Cola Grande-Bretagne.

Seuls quelques rares pays comme la France, l'Afrique du Sud ou le Mexique ont à ce jour introduit une taxe similaire.

«En 2015, nous avons accepté une réduction des calories de 20 % d'ici 2020. Les autres produits alimentaires en revanche continuent à progresser en teneur calorique et en sucre. Viser les sodas est absurde», a également déploré Gavin Partington, directeur général de l'Association britannique des sodas.

«Nous avons un vrai problème avec l'obésité infantile dans ce pays. Et il devient de plus en plus clair que le plus grand apport de sucre provient des boissons sucrées», a pourtant martelé M. Osborne.

Selon des chiffres de 2015, le Royaume-Uni est effectivement l'un des pires pays européens en la matière: 28 % des enfants de 2 à 15 ans - et 61,9 % des adultes - sont en surpoids ou obèses. Un enfant de cinq ans y consomme en un an l'équivalent de son poids en sucre.

«Avec cette taxe, nos enfants consommeront moins de sucre. Et nous allons utiliser l'argent (le gouvernement espère récolter plus de 1 milliard de dollars canadiens) pour doubler les fonds consacrés au sport dans les écoles», a insisté George Osborne.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos