Cover Media

Comment rester ami avec ses bactéries

Comment rester ami avec ses bactéries

Des inflammations peuvent se faire ressentir en cas de déséquilibre.Photo Cover Media

De l'obésité aux inflammations diverses, les problèmes de santé se multiplient en grande partie à cause de l'état du microbiome de vos intestins. Ce terme étrange englobe toutes les bactéries grouillant dans vos intestins, qui affectent considérablement la santé.

Quand cet écosystème se porte bien, les bactéries protègent votre système immunitaire en alimentant votre corps et en facilitant la digestion. Néanmoins, quand son équilibre est perturbé, rien ne va plus. Votre humeur peut en pâtir, et des inflammations peuvent se faire ressentir.

Pour vous assurer d'éviter ça, le docteur américain Raphael Kellman, auteur de The Microbiome Diet, donne quelques conseils.

Éviter la nourriture industrielle

La cuisine fraîche est bien meilleure pour vous. Pourtant, beaucoup de gens continuent à se nourrir de plats tout prêts, souvent trop gras, trop sucrés et contenant trop de conservateurs, de produits chimiques et de calories vides. Bref, exactement le genre d'éléments qui détruisent les bactéries qui, elles, préfèrent les bons nutriments et les fibres, qui améliorent l'efficacité du microbiome.

Vous pouvez en prendre en complément, ou simplement vous nourrir de graines, de noix et de fruits et légumes frais. Buvez de l'eau pour faire passer tout ça.

Trop de médicaments

La science nous permet  de prendre des médicaments pour soigner le moindre de nos petits maux, mais il ne faut pas en abuser. Beaucoup de gens comptent trop sur les médicaments et une surconsommation sera très néfaste pour le bien-être du microbiome.

Les antibiotiques ont notamment un effet très négatif sur celui-ci. L'effet peut perdurer pendant un an. Quand une bactérie saine meurt, elle est remplacée par d'autres qui provoqueront des inflammations et autres maladies. Les antidouleurs ne s'en sortent pas mieux.

Évidemment, il peut être délicat de s'en passer, mais il s'agit de bien équilibrer son régime afin de contrecarrer les effets négatifs qu'ils pourraient provoquer. Les tisanes sont une option à envisager, et n'hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

Les césariennes programmées

Certes, il n'est pas toujours évident d'accoucher «naturellement», mais si vous programmez une césarienne, essayez de le faire à un moment propice, pour le bien de votre futur enfant. Dans l'utérus, un fœtus est exposé aux bactéries de sa mère, mais c'est au moment de son passage dans le col qu'il fait le plein de bonnes bactéries.

Une césarienne peut exposer le nouveau-né à de futurs risques d'asthme, de diabète et de maladie cœliaque. Certaines recherches ont montré que même un peu de travail avant une césarienne en urgence permet aux bonnes bactéries de pénétrer le corps du bébé, alors qu'une césarienne programmée l'en privera complètement.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos