Agence QMI

Dégénérescence maculaire: des photorécepteurs en cause?

Dégénérescence maculaire: des photorécepteurs en cause?

La DMLA est la principale cause de malvoyance des individus de plus de 50 ans.Photo Fotolia

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), une grave maladie de la rétine qui entraîne la cécité, pourrait être en partie expliquée par une carence énergétique des photorécepteurs.

La DMLA est causée par la prolifération anormale de vaisseaux sanguins dans la rétine et le phénomène demeurait encore inexpliqué.

Des chercheurs de Montréal et de Boston ont toutefois réalisé une grande avancée dans la compréhension de cette maladie: ce sont les cellules nerveuses qui captent la lumière et génèrent la vue, ont-ils découvert.

«Dans des modèles murins (souris), nous avons découvert qu'une incapacité des photorécepteurs à produire de l'énergie pourrait provoquer une prolifération anormale des vaisseaux sanguins dans la rétine», a affirmé Jean-Sébastien Joyal, pédiatre intensiviste au CHU Sainte-Justine et professeur au Département de pédiatrie de l'Université de Montréal.

Les chercheurs ont aussi découvert que les photorécepteurs ne consomment pas uniquement du glucose pour produire de l'énergie, mais qu'ils utilisent aussi des lipides comme carburant. Lorsque les photorécepteurs manquent d'acides gras et de glucose, «ils crient famine et émettent des signaux qui stimulent la création de nouveaux vaisseaux sanguins pour accroître l'apport de nutriments», a précisé le Dr Joyal.

«Or, à force de proliférer derrière la rétine, ces vaisseaux font décliner la vue, ce qui mène à la cécité», a-t-il ajouté.

La DMLA est la principale cause de malvoyance des individus de plus de 50 ans dans les pays développés. Elle touche jusqu'à 20 % des personnes âgées entre 65 ans et 75 ans.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue scientifique Nature Medicine.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos