Cover Media

L'obésité rendrait le cancer du sein plus agressif

L'obésité rendrait le cancer du sein plus agressif

Il reste à mieux savoir comment l'obésité joue un rôle.Photo Fotolia

Des scientifiques de l'University of Miami, en Floride, et l'University Hospital Center de Grenade, en Espgne, ont découvert que la graisse autour d'une tumeur permettait l'expansion et l'invasion des cellules souches cancéreuses, responsables de l'installation et de l'évolution de la tumeur.

D'autres études avaient déjà établi un lien entre cancer du sein et obésité. Néanmoins, les experts n'étaient pas parvenus à définir exactement pourquoi les femmes atteintes d'obésité étaient plus susceptibles de tomber malade.

Les cellules souches cancéreuses se trouvent dans les tumeurs en petite quantité et sont responsables de métastase ainsi que de la diffusion de la maladie dans les parties du corps éloignées de la tumeur originale. Les traitements conventionnels de chimiothérapie et de radiothérapie ne sont pas capables d'éliminer ces cellules. 

Dès lors, il est commun qu'après la première réaction au traitement, de nombreux patients souffrent d'une rechute, confient les chercheurs. Ils mettent en garde sur les conséquences de l'épidémie d'obésité sur la morbidité et la mortalité du cancer. Il est en fait estimé qu'aujourd'hui, plus de 20 % des morts liés aux cancers pourraient être attribuées à l'obésité.

Les chercheurs ajoutent que les femmes atteintes d'obésité ont un plus gros risque de souffrir de cancers du sein après la ménopause. La maladie progresse beaucoup plus vite chez cette catégorie, quel que soi leur âge. Les chercheurs reconnaissent tout de même que les mécanismes par lesquels l'obésité contribue au développement et à la progression du cancer restent méconnus.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos