RelaxNews

Grossesse: le danger des carences en vitamine D souligné

Grossesse: le danger des carences en vitamine D souligné

L'importance de la vitamine D lors de la grossesse est déjà bien connue.Photo RelaxNews

Une étude reprise par la revue JAMA Neurology laisse penser que les carences en vitamine D chez la femme enceinte pourraient augmenter le risque de voir l'enfant développer une sclérose en plaques à l'âge adulte.

Les résultats de cette nouvelle étude, menée par l'Harvard T.H. Chan School of Public Health, vient s'ajouter à un corpus croissant de recherches sur les liens entre les apports en vitamine D de la femme enceinte et la santé des enfants.

Pour ces dernières recherches, les chercheurs ont suivi 193 individus - dont 163 filles. Ils ont choisi ces sujets parce qu'on leur avait diagnostiqué une sclérose en plaques et car leurs mères participaient à la Finnish Maternity Cohort - une cohorte finlandaise de suivi de santé débuté en 1983.

Les scientifiques ont analysé les échantillons sanguins des mères pendant leur grossesse, 70 % d'entre eux avaient été prélevés au cours du premier trimestre de grossesse, pour déterminer leurs taux de vitamine D.

Un taux de 20 à 50 nanogrammes/millilitres est considéré comme optimal, alors qu'un taux entre 10 et 19 ng/mL indique une carence modérée. À moins de 12,02 ng/mL, les patientes sont considérées comme vraiment carencées.

Après avoir comparé ces résultats à ceux d'un groupe témoin, les chercheurs sont arrivés à la conclusion que les enfants de mères carencées en vitamine D pendant la grossesse enregistraient un risque plus important (+90 %) de souffrir de sclérose en plaques à l'âge adulte en comparaison avec les enfants de mères non carencées.

«Nos résultats suggèrent que les carences en vitamine D pendant la grossesse accroissent le risque de sclérose en plaques de la progéniture», ont conclu les chercheurs. Mais ils ont ténu à préciser qu'une prise en charge rapide de cette carence en début de grossesse permettait de changer la donne.

L'importance de la vitamine D lors de la grossesse est déjà bien connue. Une étude parue le mois dernier avait déjà montré que la consommation d'aliments riches en vitamine D pendant la grossesse pouvait par exemple réduire de 25 % le risque de voir l'enfant développer des allergies.

Avant cela, d'autres recherches avaient établi un lien entre carences en vitamine D et différentes maladies comme les troubles fonctionnels intestinaux, la démence et un risque accru d'infarctus et d'AVC.

La vitamine D est naturellement présente dans notre corps mais a besoin des rayons du soleil pour être synthétisée. Certains aliments regorgent aussi de cette vitamine, comme les poissons gras (sardines et maquereau), le foie, les oeufs et l'huile de foie de morue.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos