Agence QMI

Ils ont tenté de guérir leur bambin avec des «smoothies»

Ils ont tenté de guérir leur bambin avec des «smoothies»

Les parents ont tenté de traiter leur bambin avec des «smoothies».Photo Fotolia

Des parents qui ont tenté de guérir avec des «smoothies» leur bambin, finalement mort d'une méningite, font face à la justice.

Le procès de David Stephan et sa femme Collet a débuté lundi à Lethbridge, en Alberta.

Le père de 32 ans et la mère de 35 ans ont plaidé non coupables d'avoir omis de fournir les choses nécessaires à l'existence de leur enfant de 18 mois, Ezekiel, qui est mort d'une méningite virale en mars 2012, a rapporté Global News.

Selon la Couronne, les parents du bambin auraient dû consulter un médecin bien avant qu'il arrête de respirer et qu'il soit transporté en hélicoptère vers l'hôpital de Calgary, où il est mort une semaine plus tard.

«Je ne dis pas qu'ils l'ont tué, qu'ils l'ont abusé ou qu'ils l'ont ignoré - ils l'aimaient, a dit lundi dans sa déclaration d'ouverture le procureur de la Couronne, Clayton Giles, selon Global News. Ils ne l'ont pas amené voir un docteur avant qu'il soit trop tard - vraiment trop tard.»

En février 2012, Ezekiel a commencé à faire de la fièvre et à avoir le nez qui coulait, avait confié en 2012 Collet Stephen à un policier de la Gendarmerie royale canadienne, selon le Lethbridge Herald.

Durant les semaines qui ont suivi, son mari et elle l'ont traité avec des «smoothies» contenant du sirop d'érable, des petits fruits surgelés et un mélange de vinaigre de cidre, de raifort, de piments, d'oignon en purée, d'ail et de gingembre.

Après avoir été mis en garde par une infirmière que le bambin avait probablement une méningite, les parents ont rendu visite à un naturopathe. Leur enfant était pourtant tellement mal en point qu'il ne pouvait s'asseoir dans la voiture et avait dû se coucher sur un matelas disposé sur la banquette arrière par ses parents.

Les parents ont ensuite donné des produits homéopathiques à leur enfant et son état a semblé s'améliorer, selon la mère, jusqu'à ce qu'il s'aggrave et qu'Ezekiel cesse de respirer.

Les docteurs ont conclu que le tout-petit avait une pneumonie qui s'est développée en méningite.

Le procès des parents doit se poursuivre jusqu'au 24 mars.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos