Agence QMI

Canada: 60 % des femmes satisfaites de leur état de santé

Canada: 60 % des femmes satisfaites de leur état de santé

Presque toutes les filles de 12 à 19 ans disent être satisfaites de leur vie.Photo Fotolia

Environ 60 % des filles et des femmes âgées de 12 ans et plus au Canada estiment que leur état de santé général est très bon ou excellent, selon un nouveau rapport de Statistique Canada.

Dans le cas des femmes de 65 ans et plus, elles sont plus susceptibles de se dire en très bonne ou en excellente santé comparativement à 10 ans plus tôt, mentionne l'agence fédérale dans un nouveau chapitre de la publication Femmes au Canada: rapport statistique fondé sur le sexe.

Un peu plus du quart des filles âgées de 6 à 11 ans font de l'embonpoint ou sont obèses. Les estimations indiquent que seulement 8 % des filles de ce groupe d'âge se conforment aux lignes directrices en matière d'activité physique en consacrant chaque jour au moins 60 minutes à des activités physiques modérées à vigoureuses.

Pour l'adolescence, 28 % des filles âgées de 12 à 18 ans font de l'embonpoint ou sont obèses, «ce qui est deux fois plus élevé qu'en 1981», alors que 2,5 % des filles de 12 à 17 ans font au moins 60 minutes d'exercices conformément aux lignes directrices en matière d'activité physique.

«Toujours selon les estimations, 7 % des filles de 12 à 19 ans fument quotidiennement, soit moins que la moitié de la proportion de 15 % observée en 2003. Il y a aussi eu une baisse du pourcentage de filles ayant déclaré avoir consommé de la marijuana au cours des 12 mois précédents, tandis que le pourcentage est resté à peu près stable en ce qui a trait à la consommation abusive d'alcool (environ 10 %)», souligne Statistique Canada.

Santé mentale

Presque toutes les filles de 12 à 19 ans (97 %) disent être satisfaites ou très satisfaites de leur vie en général. Néanmoins, la proportion d'entre elles qui perçoivent leur santé mentale comme étant passable ou mauvaise a doublé, passant de 3 % en 2003 à 7 %.

Les antidépresseurs se classaient d'ailleurs au deuxième rang parmi les médicaments sur ordonnance les plus utilisés par les filles et les jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans, après les contraceptifs hormonaux.

Les femmes âgées de 20 à 34 ans sont plus susceptibles que les hommes de déclarer ressentir du stress dans leur vie quotidienne (25 % comparativement à 21 %) et au travail (29 % comparativement à 24 %).

«Les femmes de 45 à 64 ans sont deux fois plus susceptibles que les hommes d'être classées dans la catégorie des personnes ayant vécu un épisode dépressif majeur (6 % contre 3 %) ou un trouble d'anxiété généralisée (4 % contre 2 %) au cours de l'année précédente», précise Statistique Canada.

Les analystes fédéraux mentionnent aussi que, selon une étude récente, les femmes âgées de 45 à 64 ans étaient plus susceptibles que les hommes de déclarer prendre des antidépresseurs (17 % contre 8 %).

Âge adulte

Chez les femmes adultes, l'obésité a augmenté de façon significative depuis 1981.Cette augmentation est plus marquée chez les femmes de 20 à 39 ans (de 4 % à 24 %) que chez celles de 40 à 59 ans (de 13 % à 29 %).

Par ailleurs, 30 % des femmes de 18 à 39 ans et 18 % de celles âgées de 40 à 59 ans se conformaient aux lignes directrices en matière d'activité physique en cumulant chaque semaine au moins 150 minutes d'activités physiques.

Depuis 2003, le taux de tabagisme chez les femmes adultes est en baisse, particulièrement parmi celles âgées de 35 à 44 ans (de 25 % à 16 %).

Enfin, le pourcentage de femmes de 20 à 34 ans ayant une consommation abusive d'alcool a augmenté depuis 2003, passant de 17 % à 24 %.

Cependant, les femmes canadiennes demeurent moins susceptibles que les hommes de faire état d'une consommation abusive d'alcool ou de drogues, ou d'une dépendance à l'alcool ou aux drogues.

Parmi les femmes de 65 à 79 ans vivant dans un ménage, 23 % sont obèses et 69 % ont «une circonférence de la taille qui pose un risque élevé de problèmes de santé».

Depuis 2003, le taux de tabagisme a diminué parmi les femmes de 65 ans et plus, passant de 10 % à 8 %; chez les hommes, ce taux est demeuré relativement stable à environ 11 %.

Dernière constatation de Statistique Canada, 74 % des femmes âgées de 65 ans et plus qui vivent dans un ménage ont fait état d'un sentiment d'appartenance à leur communauté locale qui va de plutôt fort à très fort. «Ces femmes sont plus susceptibles que celles ayant fait état d'un sentiment d'appartenance plus faible d'évaluer leur santé mentale comme étant très bonne ou excellente (72 % contre 59 %), tout comme leur état de santé général (51 % contre 37 %), et d'être satisfaites ou très satisfaites de leur vie (93 % contre 81 %)», lit-on encore dans le rapport.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos