AFP

Premier cas de transmission sexuelle du virus Zika en France

Premier cas de transmission sexuelle du virus Zika en France

Des moustiques Aedis aegypti.Photo Archives / AFP

Un premier cas de transmission du virus Zika par voie sexuelle a été constaté en France, chez une femme contaminée par son compagnon qui revenait du Brésil, a appris samedi l'AFP de source médicale, confirmée par la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Ce cas de transmission par voie sexuelle, détecté il y a quelques jours, «a eu lieu chez une femme qui n'est pas enceinte», a déclaré la ministre, en déplacement en Guyane. Le couple réside en région parisienne et la femme se «porte bien», a précisé l'entourage de la ministre.

Le Zika est surtout transmis par le moustique Aedis aegypti, mais un cas de transmission sexuelle avait déjà été signalé au Texas le 2 février chez une femme dont le partenaire avait voyagé au Venezuela.

Le virus Zika peut apparemment subsister longtemps dans l'appareil génital masculin après la disparition des symptômes. On a ainsi découvert ce pathogène dans le sperme d'un homme 62 jours après son infection. 

Si les symptômes du virus, semblables à la grippe et pouvant même passer inaperçus, sont généralement bénins, ce sont ses complications qui inquiètent.

Pour l'OMS, un lien entre ce virus et une explosion en Amérique du Sud du nombre de cas de microcéphalie, malformation congénitale dont souffrent les enfants nés avec un cerveau anormalement petit, est «fortement suspecté, bien que non prouvé scientifiquement».

Le Zika est également soupçonné d'être lié au syndrome neurologique de Guillain-Barré (SGB), pouvant entraîner jusqu'à une paralysie irréversible.

Le Brésil, pays le plus touché avec près de 1,5 million de cas, selon l'OMS, a formellement déconseillé aux femmes enceintes de venir dans le pays où sont prévus les jeux Olympiques en août et où 583 cas de microcéphalie ont été confirmés.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos