Agence QMI

Aînés: de bonnes alternatives aux antipsychotiques?

Aînés: de bonnes alternatives aux antipsychotiques?

Une action au Manitoba suscite l'espoir.Photo Fotolia

MONTRÉAL - Si 39 % des résidents en soins de longue durée se voient toujours prescrire un antipsychotique, des alternatives ont été mises en place et donnent de bons résultats, s'est réjoui jeudi l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS).

Dans un communiqué, l'ICIS souligne que les antipsychotiques sont «souvent prescrits aux personnes âgées pour le traitement des symptômes de la démence, comme l'agressivité et l'agitation, ainsi que de la schizophrénie et d'autres psychoses».

Cette situation inquiète l'Institut à cause des effets secondaires potentiellement dangereux.
Voilà pourquoi certaines initiatives menées au Canada sont mises de l'avant par l'ICIS, qui y voit des «exemples de réussite» ayant permis de réduire le recours aux antipsychotiques pour des soins de longue durée.

Ainsi, l'Office régional de la santé de Winnipeg, au Manitoba, a poussé son personnel à suivre une formation pour apprendre à trouver d'autres solutions que les médicaments. Résultat: l'utilisation d'antipsychotiques dans les établissements de soins de longue durée au Manitoba est passée d'environ 38 % à 31,5 %.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos