Agence QMI

Une action collective concernant des filtres à VCI

Une action collective concernant des filtres à VCI

Le filtre permet de prévenir la migration de caillots sanguins.Photo Fotolia

OTTAWA - Le cabinet d'avocats Siskinds LLP a annoncé mardi qu'il entamait une action collective en lien avec des filtres à VCI.

Ces filtres sont des petites pièces métalliques médicales utilisées pour prévenir la migration de caillots sanguins dans la veine cave inférieure. Cette large veine est responsable du retour sanguin, qui se dirige du bas du corps vers le cœur.

Selon Siskinds, certaines études ont démontré que ces filtres peuvent se déplacer vers le cœur ou les poumons, qu'ils peuvent se briser ou être difficiles à retirer. Le cabinet soutient que ces pièces peuvent causer de graves blessures, des problèmes de santé ou même la mort dans certains cas.

«Siskinds cherche à obtenir une indemnisation pour les Canadiens ayant subi une implantation de Filtres à veine cave inférieure et qui n'ont pas été adéquatement avisés des risques de décès ou de blessures graves telles que les blessures à la veine cave inférieure, à une autre veine ou à un organe», a indiqué l'avocate Jill McCartney.

Rappel de produits

L'entreprise Bard Peripheral Vascular procède à un rappel des filtres à veine cave inférieure (VCI), puisqu'ils peuvent présenter des craquelures au niveau du robinet d'arrêt.

Selon l'avis de rappel, publié lundi par Santé Canada, les filtres rappelés sont ceux qui possèdent le numéro de lot GFZJ0277 et GFZJ0425, ainsi que le numéro de modèle DL900F.
Le problème serait limité au robinet d'arrêt, qui fait partie du système d'acheminement, et reste à l'extérieur du corps tout au long de l'intervention chirurgicale.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos