RelaxNews

Trois questions sur les perturbateurs endocriniens

Trois questions sur les perturbateurs endocriniens

Où se cachent-ils? Partout.Photo Fotolia

Les perturbateurs endocriniens sont des polluants présents dans de nombreux produits du quotidien comme les lingettes ou les shampooings, souvent à notre insu. Bisphénol A, pesticides, phtalates, parabènes... De nombreuses études les traquent pour alerter les autorités sanitaires et les consommateurs.

Où se cachent-ils? Comment agissent-ils? Le point pour s'y retrouver.

Que sont les perturbateurs endocriniens?

Selon l'Organisation mondiale de la santé, les perturbateurs endocriniens sont des «substances chimiques d'origine naturelle ou artificielle étrangères à l'organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants».

Ces polluants, principalement des résidus chimiques (méthoxycinnamate d'éthylhexyle, dioxine, pesticides, glyphosate etc..) imitent, bloquent ou perturbent la fonction des hormones naturelles.

Quelles sont leurs effets sur la santé?

En pertubant l'équilibre hormonal, ils peuvent être très nocifs pour la santé en altérant des fonctions telles que la croissance, le développement, le comportement et l'humeur, le sommeil, la circulation sanguine, la fonction sexuelle et reproductrice.

Même à très faible dose, ils provoquent des changements graves, notamment sur le fœtus, l'embryon, les jeunes enfants. Malformations génitales, ménopauses et pubertés précoces, infertilité peuvent être des conséquences de l'exposition à ces substances.

Où se cachent-ils?

Partout. Dentifrice, shampooing, déodorant, crème pour le visage, après-rasage, lingette pour bébés... En France, l'Union fédérale des consommateurs (UFC)-Que Choisir a révélé hier d'inquiétantes découvertes en passant au peigne fin 185 produits cosmétiques du quotidien pour adulte et bébé.

Une étude du magazine 60 Millions de consommateurs vient par ailleurs d'épingler des résidus de substances potentiellement toxiques (dioxines, pesticides) dans 5 des 11 protections féminines analysées (tampons et serviettes hygiéniques). On peut les retrouver aussi sur les jouets, les fruits et légumes, les céréales.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos