Agence QMI

Cannabis médical: pas de conséquences graves?

Cannabis médical: pas de conséquences graves?

Les chercheurs ont suivi 215 patients adultes.Photo Fotolia

MONTRÉAL - Consommer du cannabis à des fins thérapeutiques pour lutter contre la douleur chronique ne cause pas d'effets indésirables graves, selon une étude réalisée par des chercheurs canadiens.

«Nous avons découvert que le cannabis médical semble avoir un profil d'innocuité avantageux lorsqu'il est utilisé par des patients qui sont considérés comme des consommateurs expérimentés et qui participent à un programme thérapeutique de douleur chronique sur une période d'un an», a expliqué l'auteur principal de cette recherche, le Dr Mark Ware, spécialiste de la douleur à l'Hôpital général de Montréal du CUSM et professeur à l'Université McGill.

Les chercheurs ont suivi 215 patients adultes souffrant de douleur chronique qui prenaient du cannabis médical. Cette cohorte de patients a été comparée à un groupe témoin de 216 personnes également atteintes de douleur chronique qui ne consommaient pas de cannabis.

«Nous n'avons trouvé aucune preuve d'effets indésirables sur les fonctions cognitives et pulmonaires ou dans les analyses sanguines des consommateurs de cannabis», a confirmé la Dre Aline Boulanger, l'un des coauteurs de l'étude et directrice du Centre d'expertise de la douleur chronique au Centre Hospitalier de l'Université de Montréal.

«À l'inverse, nous avons remarqué que les consommateurs de cannabis toléraient nettement mieux la douleur, présentaient moins de détresse à l'égard des symptômes et disaient avoir une meilleure humeur et une meilleure qualité de vie par rapport au groupe témoin», a-t-elle ajouté.

Les chercheurs ont toutefois remarqué une augmentation du risque d'effets indésirables sans gravité chez les consommateurs de cannabis médical, comme des maux de tête, des nausées, des étourdissements, de la somnolence et des problèmes respiratoires associés au tabagisme.

Le Dr Ware émet toutefois un bémol par rapport à ces résultats et mentionne qu'ils ne permettent pas de tirer des conclusions sur l'innocuité du cannabis chez les nouveaux utilisateurs, comparativement aux utilisateurs expérimentés.

Les conclusions de ces travaux ont été publiées dans la revue scientifique The Journal of Pain.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos