AFP

Des autotests de dépistage du sida en vente libre

Des autotests de dépistage du sida en vente libre

Tout test positif devra être confirmé par un professionnel de santéPhoto Archives / AFP

LONDRES - Les «autotests», qui permettent en quelques minutes et sans supervision médicale de savoir si l'on est porteur du virus du sida, sont en vente sur internet depuis lundi au Royaume-Uni avant une arrivée de tests similaires cet été en France.

Ce test individuel baptisé BioSURE HIV Self Test permet à toute personne, à partir d'une goutte de sang prélevée au bout du doigt, d'identifier en 15 minutes la présence ou non d'anticorps spécifiques produits en cas d'infection par le virus du sida, le VIH.

«Connaître votre statut VIH est crucial et le lancement de ce produit va permettre aux gens de se tester discrètement au moment et à l'endroit qui leur convient», s'est félicité la fondatrice de BioSURE, Brigette Bard.

Tout test positif devra être confirmé par un professionnel de santé et il est recommandé, pour les personnes à risque, de pratiquer un test tous les trois mois.

La seule alternative actuelle aux tests réalisés en cabinet médical est le «prélèvement à domicile» ce qui implique qu'une personne prélève un échantillon de sang au domicile du patient et que cet échantillon soit envoyé par la poste à un laboratoire d'analyse.

Près de 110 000 personnes vivent avec le VIH au Royaume-Uni et près de 26 000 personnes en sont porteuses sans le savoir, les rendant inconsciemment responsables de la majorité des contaminations, selon le National Aids Trust (NAT), la principale fondation qui s'occupe du Sida au Royaume-Uni.

«Plus de 40% des personnes vivant avec le VIH sont diagnostiquées tardivement ce qui signifie qu'elles ont vécu avec pendant au moins quatre ans», a indiqué Deborah Gold, directrice générale du NAT.

«Les personnes diagnostiquées tardivement sont onze fois plus susceptibles de mourir lors de la première année après le diagnostic», a-t-elle ajouté.

En 2013, plus d'un million de tests ont été effectués dans les cliniques britanniques. 

En France où environ 6200 personnes ont découvert leur séropositivité en 2013, ces autotests «seront disponibles en pharmacie à partir du 1er juillet 2015», a annoncé en décembre la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Aux États-Unis où, comme en France, 20% des séropositifs ignorent leur état, des tests sont disponibles depuis juillet 2012 et permettent à partir d'un échantillon de salive ou de sang de donner un résultat en 20 à 30 minutes.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos