Karine Larose, Kinésiologue chez Nautilus Plus (en collaboration avec Vanessa Martin, nutritionniste)
Invisible

Pain, pâtes, patates et pâtisseries: finis les mythes

Pain, pâtes, patates et pâtisseries: finis les mythes

Les 4 «p» font beaucoup jaser.Photo Fotolia

Karine Larose, Kinésiologue chez Nautilus Plus (en collaboration avec Vanessa Martin, nutritionniste)

Je suis en constante relation avec des gens qui souhaitent transformer leur corps, perdre du poids et atteindre une meilleure santé. Je me fais donc poser beaucoup de questions par rapport à l'alimentation et sur les meilleurs moyens de perdre du poids rapidement.

L'une d'entre elles fait référence à ce mythe concernant le fait que les 4 «p» : pains, pâtes, pommes de terre et pâtisseries font engraisser. Eh bien si vous croyez à ce mythe, je vous invite à lire attentivement les explications et les suggestions de la nutritionniste Vanessa Martin. Vous serez convaincu du contraire.

Pourquoi les 4 «p» feraient-ils engraisser?

  • Pain: Ce n'est pas tant le pain en soi qui renferme beaucoup de calories, mais plutôt les matières grasses avec lesquelles on le consomme: beurre, margarine, beurre à l'ail, huile d'olive, fromage à la crème, etc. En fait, une tranche de pain contient aussi peu de calories qu'une pomme, à savoir environ 80 calories.

  • Pâtes: Sauce Alfredo, aux trois fromages, à la crème, au vin, huile végétale... Les sauces qui accompagnent les pâtes sont souvent responsables de la haute teneur calorique des repas de pâtes. Autre problème: les portions que l'on a l'habitude d'engloutir sont généralement très grosses: une assiette de pâtes peut parfois contenir jusqu'à 6 portions de produits céréaliers du Guide alimentaire canadien, soit presque la totalité de nos besoins pour une journée

  • Patates: La pomme de terre est un légume composé à 75 % d'eau, le reste étant des glucides et un peu de protéines. En réalité, une petite patate contient autant de calories que 15 ml (1 c. à soupe) de beurre, soit la quantité que plusieurs ont l'habitude d'ajouter sur leur pomme de terre au four.

  • Pâtisseries: Consommées en trop grande quantité, les pâtisseries font prendre bien plus de poids que les autres «p». Elles contiennent souvent une grande quantité de gras saturés et trans en plus d'être peu nutritives.

Alors que faire? Pensez gagnant, pensez 4 «g»

Lorsque vous hésitez à manger un aliment provenant des 4 «p» par peur de prendre du poids, pensez aux 4 «g»:

  • Grosseur: Arrêtez-vous à deux portions de produits céréaliers par repas, soit 250 ml (1 tasse) de pain, de pâtes ou de pommes de terre. Si vous trouvez que 250 ml de pâtes, c'est bien peu, ajoutez-y beaucoup de légumes ainsi qu'une source de protéines comme du poulet ou des légumineuses: votre bol sera ainsi beaucoup plus rempli.

  • Grains entiers: En préférant le pain et les pâtes de blé entier plutôt que raffinés, vous obtiendrez beaucoup plus de fibres qui vous tiendront rassasié longtemps après la fin de votre repas.

  • Garniture: Limitez les garnitures grasses comme le beurre, la margarine, la crème sûre et l'huile. D'un autre côté, favorisez celles qui sont préparées à partir de légumes, de fines herbes ou de yogourt.

  • Gâteries: Modérez la fréquence et la grosseur des portions de gâteries comme les gâteaux, les tartes, les viennoiseries et les croissants. Par contre, rien n'empêche de combler votre dent sucrée à l'occasion.
Vous n'êtes pas convaincu? Sachez que bien que les Français et les Italiens soient de grands consommateurs de pain et de pâtes, ils possèdent les indices de masse corporelle moyens les plus faibles d'Europe.

En plus des mentions «végétarien», «sans gluten» et «se prépare en moins de 30 minutes», de nouveaux pictogrammes identifient les plats qui se congèlent, qui se préparent à l'avance ou en moins de 15 minutes, le tout indexé pour faciliter la recherche.

Les recettes, créées par Sophie Blais et analysées par des nutritionnistes de Nautilus Plus membres de l'OPDQ (Ordre professionnel des diététistes du Québec), s'inscrivent dans le cadre de l'adoption de nouvelles habitudes alimentaires: Karine Larose explique ainsi les fondements d'une saine alimentation et donne des informations sur certains ingrédients et leurs bénéfices pour la santé.

Zéro diète 2, c'est:

  • 100 recettes simples à préparer, nutritives, savoureuses et pouvant faire partie d'un processus de perte de poids ou de maintien d'un poids santé.
  • 18 recettes de déjeuners, 30 recettes de dîners, 30 recettes de soupers, 4 recettes de vinaigrettes, 10 recettes de collations et 8 recettes de desserts.

ACHETEZ LE LIVRE



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos