Cover Media

Perte de poids: l'alimentation plus importante que le sport

Perte de poids: l'alimentation plus importante que le sport

Cela ne veut pas dire qu'il ne faut plus faire de sport.Photo Fotolia

Tout habitué de la salle de sport saura que toutes les heures passées à s'entraîner ne donneront jamais de vrais résultats sans reconsidérer également ses habitudes alimentaires.

Suer sur le tapis de course pendant 40 minutes est bénéfique et bon, mais rentrer chez soi et s'accorder quelque chose de mauvais en annulera malheureusement tous les bons effets! De plus, une nouvelle recherche confirme que c'est bien le régime alimentaire qui permet de rester mince, plus que les exercices physiques.

Des experts de Loyola University Chicago ont analysé des adultes des États-Unis, du Ghana, de l'Afrique du Sud, de la Jamaïque et des Seychelles. Les participants portaient un traqueur d'activité pendant une semaine afin que leur activité physique soit enregistrée avec précision et sans risque de surestimation. La taille, le poids et la masse graisseuse du groupe étaient mesurés une première fois, puis une nouvelle fois après 12 mois, et une autre fois après 24 mois.

Les chiffres initiaux démontraient que les personnes originaires du Ghana étaient celles qui pesaient le moins en général, tandis que les participants américains était ceux qui pesaient le plus: 27 kilos supplémentaires en moyenne, chez les hommes comme chez les femmes.

Le groupe du Ghana était aussi en meilleure forme physique que ses homologues américains, avec 76 % des hommes et 44 % des femmes qui remplissaient les directions en matière d'activité physique établies par le ministère de la Santé américain - consistant à au moins deux heures et demi d'exercices d'aérobie d'intensité modérée - par rapport à 44 % des hommes américains et 20 % des femmes. 

Faire attention aux portions

«Les médias nous disent qu'il faut plus d'activité physique pour contrôler son poids. Mais nous avons observé que ce qui prédisait le gain de poids était le poids de départ - que ce soit en étant en surpoids ou obèse au moment de débuter, ou en ayant besoin de prendre du poids, a confié l'auteure principale, Dr Lara Dugas, avant de poursuivre: Le problème de l'équation est la partie consommation. Nous n'attachons pas assez d'importance à la taille de nos portions et à ce que nous mangeons, mais plutôt à ce qui est le plus sexy ou le dernier régime à la mode.»

Elle a ensuite ajouté que l'obésité était une maladie multifactorielle et une épidémie qui n'est pas arrivée du jour au lendemain, puis a précisé que rester en forme physique est toujours très important, mais que les attitudes face à l'alimentation doivent aussi changer.

«L'activité physique est très importante. C'est le prédicteur numéro un de mortalité et de morbidité, a-t-elle poursuivi. Mais nous essayons de changer le raisonnement, qui consiste à penser que l'exercice fait maigrir. Ce que nous pouvons dire, c'est que l'exercice est bon pour le coeur, mais qu'il est important de bien manger pour son poids.»

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos