Dominic D. Matthews
Canoë

Quelque chose à dire sur son poids? Abstenez-vous!

Quelque chose à dire sur son poids? Abstenez-vous!

«Le poids n'est pas le seul ni même le principal indicateur de la santé», souligne la nutritionniste Anouk Sénécal.Photo Fotolia

Dominic D. Matthews

Les cas de jugement et d'intimidation de personnes quant à leur apparence suscitent régulièrement des débats enflammés (ex. affaires Safia Nolin, Marilou, etc.). Mais pour la semaine «Le poids? Sans commentaire!», un organisme veut rappeler aux adultes que les remarques, même celles jugées positives, sur l'image corporelle peuvent marquer profondément les enfants.

«Les jeunes imitent les adultes. S'ils entendent leurs parents parler négativement de leur corps ou s'ils les voient se mettre au régime, ils risquent de reproduire les mêmes comportements», explique la nutritionniste Anouck Sénécal.

L'organisation ÉquiLibre, qui a la mission de prévenir les problèmes liés à l'image corporelle, a d'ailleurs partagé une série de témoignages touchants en faisant état.

 
 

J’étais trop lourde

«À 4 ans, mon père ne me portait plus sur son dos, en me disant que j'étais trop lourde. Au même âge, j'étais déjà au régime et j'étais consciente que j'étais plus grosse que la moyenne. Je n’avais droit à aucune sucrerie. Je rêvais déjà d'être mince.»

«De dire à un enfant qu'il est en surpoids, peu importe la façon dont on le fait, ça l'aide rarement, explique Anouck Sénécal. Au contraire, ça le plonge plutôt dans une relation malsaine avec son corps et la nourriture.»

Un régime? Attention...

Au-delà des commentaires adressés directement aux enfants, les adultes doivent faire attention lorsqu'ils parlent d'une autre personne, ou même de leur propre corps.

Selon Anouck Sénéchal, il faudrait éviter de dire, par exemple: «Maman ne peut pas en prendre du gâteau. Toi tu peux en prendre, mais pas moi, je suis trop grosse». Les enfants risquent d'imiter de tels comportements et d'être plus insatisfaits de leur corps une fois adulte.

Plutôt que de parler de se mettre au régime, la nutritionniste Anouck Sénécal recommande donc de viser à améliorer ses habitudes de vie (activité physique, nourriture saine, etc.) sans évoquer le poids.

De toute façon, «le poids n'est pas le seul ni même le principal indicateur de la santé», tient-elle à rappeler.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos