24/01/2013

INCONTOURNABLES

Théâtre pour les jeunes !
PUB

Membres Canoe.ca

Nos bulletins

Apprenez les nouvelles dès qu'elles se produisent..

Adresse électronique :

Tous nos bulletins


Étude

Une nouvelle manière de diagnostiquer le déficit d'attention?

BUM 24/01/2013 15h29 

  
 
Photo Fotolia

Pour sa thèse de doctorat en pharmacologie, la chercheuse basque Alaitz Molano a prélevé 400 échantillons de salive chez des enfants ayant reçu un diagnostic de trouble de déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH), ainsi que 400 échantillons chez des sujets qui n'avaient aucun problème de ce genre.

Parmi ces échantillons, un total de 250 polymorphismes, c'est-à-dire des variations génétiques entre les individus, ont été découverts, incluant 32 qui étaient directement reliés au TDAH, à l'évolution de la maladie, à son sous-type, à sa sévérité ainsi qu'à la présence d'autres problèmes.

L'analyse a même confirmé l'existence de 3 sous-types : le déficit d'attention, l'hyperactivité et la combinaison des deux.

Mme Molano a expliqué « qu'il était véritablement possible de constater, sur le plan génétique, à quel sous-type les enfants appartiennent », selon Science Daily.

La doctorante propose de mettre au point une puce à ADN contenant les 32 polymorphismes et pouvant être mis à jour au besoin si d'autres sont découverts, afin de faciliter le diagnostic du trouble.

Dans le monde, le taux de TDAH oscille entre 8 et 12 % des enfants. Environ 50 % des jeunes patients diagnostiqués continuent de montrer les symptômes à l'âge adulte.

Jusqu'à présent, le diagnostic n'était basé que sur l'observation comportementale, et non sur une confirmation clinique.




  LES GRANDS TITRES
[an error occurred while processing this directive]
National
[an error occurred while processing this directive]
Faits divers
[an error occurred while processing this directive]
International
[an error occurred while processing this directive]
Environnement
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
  EN CE MOMENT