17/12/2012

INCONTOURNABLES

Théâtre pour les jeunes !
PUB

Membres Canoe.ca

Nos bulletins

Apprenez les nouvelles dès qu'elles se produisent..

Adresse électronique :

Tous nos bulletins


Leucémie

Un traitement pour le cancer pourrait être disponible d'ici trois ans.

Agence QMI  17/12/2012 11h23 

  
 
Photo Fotolia

Un traitement expérimental contre la leucémie, qui se sert du virus du VIH pour tuer les cellules cancéreuses, pourrait être disponible d’ici trois ans.

Le Dr Maarten Egeler de l’Hôpital pour enfants de Toronto, a déclaré que son laboratoire allait débuter les recherches sur le traitement qui a permis une rémission du cancer chez des patients de Philadelphie, dont une petite fille de six ans. Le traitement a été développé à l’Hôpital pour enfants de Philadelphie.

Ces patients étaient à l’article de la mort avant de recevoir le traitement expérimental.

«C’est ce dont nous rêvions tous depuis 15 ans et voilà que cela arrive», a déclaré vendredi le Dr Egeler.

Le traitement utilise une forme désactivée du VIH. Il consiste à réinjecter dans le sang du patient des milliers de ses propres lymphocytes T, qui ont été modifiés de façon à attaquer et tuer les cellules cancéreuses.

Ces «traitements ciblés» représentent l’avenir et sont plus précis que la chimiothérapie, qui tue toutes les cellules,  a expliqué le docteur Egeler.

M. Egeler souhaite collaborer avec l’équipe de chercheurs qui a développé le traitement à Philadelphie, pour ne pas que les Canadiens aient à attendre qu’une compagnie pharmaceutique développe le traitement, ce qui pourrait prendre cinq ans.

«Mon objectif est de le développer le plus rapidement possible dans notre laboratoire de l’Hôpital pour enfants de Toronto. Si je peux guérir au cours de la prochaine année un ou deux enfants avec ce traitement, cela sera un grand pas en avant.»

Le traitement n’est toutefois pas sans risque pour les patients, avoue le docteur Egeler. Certains des premiers patients ont subi des réactions extrêmes, notamment de fortes fièvres et des symptômes pseudogrippaux, qui étaient presque fatals.

La majorité des patients ont bien répondu au traitement et trois d’entre eux ont connu une rémission complète. Deux autres patients n’ont toutefois obtenu aucun résultat après le traitement.




  LES GRANDS TITRES
[an error occurred while processing this directive]
National
[an error occurred while processing this directive]
Faits divers
[an error occurred while processing this directive]
International
[an error occurred while processing this directive]
Environnement
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
  EN CE MOMENT