10/12/2012

Membres Canoe.ca

Nos bulletins

Apprenez les nouvelles dès qu'elles se produisent..

Adresse électronique :

Tous nos bulletins


Processus de la faim

Quand la mémoire joue des mauvais tours

BUM 10/12/2012 12h37 

  
 
Photo Fotolia

L'appétit ne serait pas qu'un réflexe instinctif, affirment des chercheurs britanniques. La mémoire jouerait un rôle important dans le processus de la faim.

On apprend que la mémoire pourrait bien s'avérer un ennemi mortel lorsqu'on tente de surveiller son poids et de conserver sa ligne, selon topsante.com.

Un ennemi mortel et discret, selon ce que l'on comprend, ce qui le rend doublement plus insidieux. C'est que l'appétit ne serait pas qu'un réflexe instinctif, affirment des chercheurs britanniques.

En fait, la mémoire jouerait un rôle primordial dans le processus de la faim et de l'appétit, si l'on en croit l'étude publiée dans la plus récente édition du magazine PLoS ONE. Ainsi, le niveau de la faim ressentie aurait beaucoup à voir avec ce que l'on se souvient d'avoir mangé, et non ce que l'on a réellement mangé.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié les comportements de 100 personnes volontaires. Ils se sont rendu compte que ceux qui étaient encore rassasiés après quelques heures n'étaient pas ceux qui avaient mangé le plus, mais plutôt qui se souvenaient clairement d'avoir en effet mangé.

« La mémoire de notre dernier repas a un plus gros impact sur notre appétit que la taille de notre repas », lance le professeur de psychologie Jeffrey Brunstrom, également directeur de l'étude.




  LES GRANDS TITRES
[an error occurred while processing this directive]
National
[an error occurred while processing this directive]
Faits divers
[an error occurred while processing this directive]
International
[an error occurred while processing this directive]
Environnement
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
  EN CE MOMENT