Jessica Lapinski
Agence QMI

Le Canadien en deux temps

Le Canadien en deux temps

Carey Price.Photo Martin Chevalier / Agence QMI

Jessica Lapinski

Des hauts très hauts, puis quelques bas. Voilà qui décrit bien les 12 derniers mois du Canadien de Montréal.

Ces hauts commencent par l'épatante tenue du gardien Carey Price, qui a fait écarquiller tous les yeux en 2015. Ses miracles répétés lui ont valu la prestigieuse triple couronne: les trophées Vézina, Hart et Ted Lindsay, auxquels on peut ajouter le Jennings.

Fort en 2014-2015 d'une fiche de 44-16-6, d'une moyenne de buts alloués de 1,96 et d'un taux d'arrêts de ,933, le numéro 31 a été qualifié à quelques reprises de «meilleur joueur de hockey au monde». Et il ne semblait pas en voie de perdre son titre cette saison, jusqu'à ce qu'une blessure au bas du corps le pousse au repos forcé pendant de longues semaines...

Petit à petit, son absence et celle du combatif Brendan Gallagher ont fait chuter bien bas le Bleu-blanc-rouge. Auteur d'une séquence de neuf victoires en début d'année - la plus longue dans l'histoire centenaire du club - le Canadien a aussi connu un long épisode de médiocrité. Une seule victoire en 11 matchs, c'était la première fois que cela se voyait en 106 ans.

Au revoir Prust

La plus récente séquence de revers des hommes de Michel Therrien prouvent bien une chose: dans le monde du sport, rien n'est acquis.

Parlez-en à Brandon Prust. Le bien-aimé des partisans du Canadien était en Italie lorsqu'il a appris qu'il ne déferait pas ses valises à Montréal. Marc Bergevin a échangé le dur à cuire aux Canucks de Vancouver, en retour de l'énigmatique Zack Kassian.

L'expérience Kassian ne s'est pas avérée fructueuse. L'attaquant n'a jamais endossé l'uniforme tricolore. Impliqué dans un accident avant le début de la saison, il a été envoyé en cure de désintoxication. Trois semaines après sa sortie, il a pris la direction d'Edmonton en retour du gardien Ben Scrivens, venu en renfort à Mike Condon, dont l'étoile s'est peu à peu assombrie, et à Dustin Tokarski, qui connaît aussi des difficultés.

Alex Semin n'a aussi fait que passer à Montréal.

Heureusement pour le Canadien, d'autres arrivées ont été plus heureuses. C'est le cas de Torrey Mitchell et de Jeff Petry, qui ont aidé l'équipe montréalaise à se rendre au deuxième tour des séries, où elle a été battue par le Lightning de Tampa Bay. Tomas Fleischmann s'est aussi illustré tôt dans la présente saison.

Capitaine Max

La dernière année a aussi été marquée par l'attendue nomination d'un capitaine. Max Pacioretty a été l'heureux élu. Le prolifique buteur s'est établi comme le leader de l'équipe depuis les départs de Brian Gionta et de Josh Gorges.

P.K. Subban, parmi les trois finalistes pour le trophée Norris pour la saison 2014-2015, s'est aussi illustré hors-glace en effectuant un don 10 millions $ à l'Hôpital de Montréal pour enfants.

Tant Pacioretty que Subban ont livré une partie de leur discours en français, à la grande joie des partisans.

Le directeur général Marc Bergevin a pour sa part obtenu une prolongation de contrat, jusqu'en 2022, avec le Canadien.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook