Marie-Audrey Houle
Agence QMI

Les phénomènes météo sur la planète en 2015

Marie-Audrey Houle

De nombreux phénomènes provoqués par la nature et la météo ont occupé l'attention de 2015. Voici un résumé de ces événements marquants qui ont éprouvé notre planète.

Février

Boston : pendant le mois février, six pieds de neige sont tombés sur Boston lui conférant du coup le titre du mois le plus neigeux de l'histoire de la ville. Les Maritimes et l'est du Québec ont aussi été dans la mire d'importantes tempêtes, mais sans y goûter autant.

Mars

Vanuatu, Pacifique Sud : la pire catastrophe naturelle du Pacifique Sud est survenue au cours de ce mois. Le cyclone tropical Pam de catégorie 5 a frappé l'archipel du Vanuatu avec des rafales à plus de 300 km/h et des vagues de 13 m de haut qui ont tout détruit.

Capracotta : en Italie, les habitants du village de Capracotta ont reçu 2,56 m de neige en à peine 18 heures le 5 mars dernier. Il s'agissait de la plus grande chute de neige de tous les temps dans le village.

Avril

Népal : le 25 avril, un puissant séisme de magnitude 7,8 s'est produit au nord-ouest de Katmandou. Il s'agit du pire tremblement de terre à secouer le pays en 80 ans, faisant plus de 8000 morts. Les secousses ont été ressenties en Inde, en Chine, en Pakistan et au Bangladesh, provoquant également des avalanches mortelles sur le mont Everest.

Mai

États-Unis : au plus fort de la saison des tornades dans le Midwest américain, en seule une journée, le 6 mai, 30 tornades ont pris forme au Kansas, Nebraska, Texas et Oklahoma, causant la mort et détruisant tout sur leur passage.

Juin

Europe : la première canicule de l'été s'est installée sur l'Europe de l'Ouest, dès la fin juin. La France, la Belgique, les Pays-Bas, le Portugal, l'Espagne et le Royaume-Uni ont enregistré des températures autour de 40°C, battant de nombreux records.

Karachi : le sud du Pakistan a aussi enregistré des températures exceptionnelles de 45°C dans la grande ville de Karachi. Cette chaleur extrême sur la mégalopole a causé la mort de plus de 1000 personnes.

Juillet

Boston : le 14 juillet, Boston a finalement dit au revoir à la neige. Les immenses dépôts à neige accumulés pendant l'hiver ont terminé de fondre au soleil cette journée-là.

Volcan Colima : juillet a aussi été marqué par le réveil de plusieurs volcans. C'est ainsi que le Colima au Mexique est entré en éruption obligeant l'évacuation de centaines de personnes. Même situation de crise sur l'île de la Réunion avec l'éruption du Piton de la Fournaise. Et le volcan Raung sur l'île de Java en Indonésie a craché des cendres et de la lave de sorte que de nombreux vols ont été annulés.

Août

Californie : aux prises avec une sécheresse historique, la Californie a décrété l'état d'urgence en adoptant des mesures pour rationner l'eau. La situation a été aggravée par de multiples incendies de forêt qui ont mobilisé 10 000 pompiers.

Septembre

Liban : le 8 septembre, une tempête de sable a obscurci le ciel du Liban, de la Syrie et d'Israël, qui ont décrété l'état d'alerte à cause des difficultés respiratoires reliées à ce phénomène.

Chili : la date du 16 septembre restera marquée dans la tête des Chiliens en raison d'un séisme de magnitude 8,3 a frappé le centre-nord du pays. Un million de personnes ont dû être évacuées.

Octobre

Mexique : le 23 octobre, l'ouragan Patricia est devenu le plus puissant jamais enregistré sur la Terre. De catégorie 5, avec des vents de plus de 320 km/h, Patricia a frappé l'ouest du Mexique causant des dégâts matériels importants et huit morts.

Désert d'Atacama, Chili : du pire au plus beau en météo, le phénomène El Niño a permis cette fois de faire fleurir le désert le plus aride au monde, le désert d'Atacama au nord du Chili en octobre dernier.

Novembre

Sydney : le 6 novembre, un spectaculaire mur de nuage ressemblant à un tsunami s'est déployé au-dessus de la ville de Sydney en Australie.
Décembre

Pékin : pour la toute première fois de son histoire, Pékin a sonné l'alerte rouge, soit le niveau d'alerte maximal pour la pollution atmosphérique, le 7 décembre. Un épisode de smog grave qui s'est répété trois fois en trois semaines.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook