Les accords gagnants d'un repas des Fêtes

Les

Photo Fotolia

Le menu des Fêtes bouclé, il ne reste plus qu'à sélectionner les vins qui sublimeront votre cuisine. Petit mémento sur les accords mets et vins, avec les ingrédients de Noël, pour éviter le faux pas.

Le foie gras

Plusieurs solutions désaltérantes s'offrent pour le foie gras, s'il est servi en entrée. Le sauternes est bien sûr l'option la plus connue, mais pas nécessairement l'unique choix. Pour éviter d'empâter le palais dès le début du repas de Noël, le champagne est une bonne alternative. Choisir un flacon brut, pour que l'association soit vive en bouche.

Le saumon fumé

Incontournables sur les toasts à l'apéritif, ou sobrement dans un plat de service à l'entrée accompagné de ses quartiers de citron, le saumon fumé accepte de s'accorder avec différents types de vin. Le champagne bien sûr, brut de préférence ou Blanc de noirs (champagne réalisé uniquement à partir du jus de pinot noir ou meunier). Sinon, opter pour un vin blanc sec aromatique de la Loire ou de la Bourgogne.

Les escargots

Cuisinés au beurre d'ail, les escargots sont généralement servis avec un vin blanc fruité jeune. Du bourgogne, pour réaliser un accord régional. Mais, les vins d'Alsace peuvent parfaitement s'accorder également.

Les huîtres

L'accord des huîtres avec un blanc sec très aromatique, un riesling ou un chablis par exemple est une valeur sûre. Le champagne est aussi un mariage agréable. Dans ce cas, le nectar doit être brut. Et il devient indispensable si les huîtres ont été gratinées au champagne.

La dinde

Place aux vins rouges, vieillis de quelques années pour être moelleux en opposition avec la chair de la volaille, qui est plutôt sèche. Les adeptes du blanc opteront pour des étiquettes qui ont du corps, élaborées dans la vallée du Rhône par exemple.

La bûche de Noël

Dans le cas d'une bûche au chocolat, il faut réaliser un mariage pour équilibrer avec le sucre et le gras du dessert. Les vins doux naturels sont ainsi les meilleures solutions. Penser banyuls ou porto. Le champagne, qui est pourtant souvent servi en fin de repas, s'avère finalement une mauvaise idée. Avec la puissance du chocolat, les bulles et la fraîcheur du nectar s'évanouissent trop rapidement en bouche.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos