Agence QMI
Agence QMI

«C'est le repos de la guerrière»

«C'est le repos de la guerrière»

Photo d'archives, Ben Pelosse

Agence QMI

Même si on le savait imminent, le décès de la comédienne et conférencière Johanne Fontaine a bouleversé le Québec. «C'est le repos de la guerrière», a lancé avec émotion Marie-Claude Barrette, vendredi, en entrevue à LCN.

L'animatrice a eu le privilège de s'entretenir avec Johanne Fontaine une dernière fois, dans le cadre de l'émission Deux filles le matin, en août.

«Je garderai en mémoire cet après-midi que j'ai passé avec elle en août dernier. Malgré la douleur qu'elle ressentait, elle a accepté de se confier sans détour avec la franchise qu'on lui connaît», a écrit l'animatrice, jeudi, tout de suite après l'annonce de sa mort.

Selon Marie-Claude Barrette, Johanne Fontaine s'embellissait au fil des ans, et ce, malgré la maladie.

«J'ai vraiment vu une Johanne devenir de plus en plus belle. C'était une femme qui rayonnait. Elle avait envie d'offrir ce qu'elle apprenait au fil du temps, elle avait envie de l'offrir aux autres», a-t-elle précisé.

Pour l'animatrice, cette entrevue est «presque un testament de ce qu'elle a envie de léguer». «Qu'est-ce que tu veux faire du reste de ta vie à partir de maintenant? Fais-le.» C'est le conseil que Johanne Fontaine voulait transmettre au monde.

Atteinte d'un cancer incurable du côlon depuis 2010, la comédienne avait souvent répété qu'elle voulait vivre. Mais lors de cette ultime entrevue, elle avait avoué que le combat contre la maladie l'avait terriblement épuisée. «Maintenant, je veux arrêter de souffrir», avait-elle déclaré à Marie-Claude Barrette durant le tournage de l'émission.

La comédienne avait alors confié être sereine et prête à partir. «Elle nous laisse de la force et du courage en héritage», a conclu l'animatrice.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos