Agence QMI
Agence QMI

Toronto : des armes livrées par erreur chez Bombardier

Toronto : des armes livrées par erreur chez Bombardier

Photo Fotolia

Agence QMI

Une valise non verrouillée contenant deux armes d'assaut militaire et deux armes de poing a été livrée par erreur aux installations de Bombardier à Toronto, la semaine dernière.

C'est ce qu'a rapporté CTV mercredi. Les photos qu'a obtenues la chaine télévisée montrent que les armes portent l'estampe «propriété du gouvernement des États-Unis».

Livrée par FedEx, la valise contenait deux armes de poing Beretta et deux mitraillettes M4, deux types d'armes utilisés par l'armée américaine.

Les mitraillettes M4 sont nettement plus puissantes que les armes semi-automatiques utilisées par les policiers canadiens, selon l'analyste en sécurité publique Chris Lewis, interviewé par CTV News.

«La puissance de ces armes est très similaire à celles utilisées à Las Vegas, où beaucoup de gens ont été tués. Personne ne peut en posséder au Canada, à moins de s'en être procuré avant qu'elles ne soient interdites.»

Enquêtes

Bombardier a confirmé que la valise est arrivée à ses installations de Downsview, à Toronto, le 30 août, à 11 h 34, et que le personnel en place a immédiatement alerté la police. L'entreprise n'a toutefois pas confirmé le contenu du colis. Selon les informations obtenues par CTV, il n'y avait pas de munitions dans la valise.

Le numéro de référence du colis indique qu'il aurait été envoyé de Spanish Fork, en Utah, le 29 août. Il a ensuite transité à Memphis, au Tennessee, avant d'arriver à Mississauga. Le reçu montre que deux caisses ont été envoyées, mais seulement une est arrivée à Bombardier. On ne sait pas ce que contenait l'autre valise ni où elle a été livrée.

La police de Toronto enquête sur cette affaire.

Pour leur part, l'Agence des services frontaliers du Canada et FedEx mènent des enquêtes internes pour comprendre comment un tel incident a pu se produire.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos