Sylvain Larocque
Agence QMI

Minorités visibles dans les C.A. des sociétés d'État: Québec ouvre la porte à une loi

Minorités visibles dans les C.A. des sociétés d'État: Québec ouvre la porte à une loi

Photo d'archives Simon Clark, Agence QMI

Sylvain Larocque

La ministre de l'économie, Dominique Anglade, change son fusil d'épaule et se montre maintenant ouverte à l'adoption d'une loi pour favoriser une plus grande diversité culturelle au sein des conseils d'administration des sociétés d'État.

«Une loi? Je ne sais pas si on est rendus là, mais je crois qu'il ne faut pas l'exclure. Ç'a démontré par le passé que ça donnait des résultats », a-t-elle déclaré en entrevue à la radio de Radio-Canada, mercredi matin.

Mme Anglade faisait allusion à la loi qui oblige depuis 2006 les sociétés d'État québécoises à respecter la parité hommes-femmes au sein de leurs conseils d'administration.

En entrevue au Journal il y a quelques jours, la ministre avait pourtant dit qu'elle ne savait pas «si on est rendu à passer une loi».

Dans un dossier publié lundi, le Journal a mis en lumière le fait que la Caisse de dépôt et placement, Hydro-Québec et Loto-Québec ne comptent aucune personne issue des minorités visibles à leurs conseils d'administration. Investissement Québec en a un tandis que la SAQ affirme que deux de ses administrateurs «se sont déclarés comme provenant d'une communauté culturelle».



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos