Agence QMI
Agence QMI

Télécommunications : le CRTC lance son enquête sur les pratiques de vente trompeuses

Télécommunications : le CRTC lance son enquête sur les pratiques de vente trompeuses

Photo d'archives

Agence QMI

OTTAWA | Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a lancé lundi son enquête sur les pratiques de vente «trompeuses ou agressives» des compagnies de télécommunications.

Jusqu'au 30 août, l'organisme recueillera les témoignages de clients et d'employés (anciens ou actuels) des fournisseurs de services de télécommunications au pays pour comprendre la nature des tactiques utilisées ainsi que leurs conséquences.

«Afin de fournir un rapport significatif au gouvernement, il est important que les Canadiens de partout au pays se fassent entendre», a déclaré par communiqué le président du CRTC, Ian Scott.

Ce dernier en appelle particulièrement aux clientèles vulnérables, telles que les personnes âgées, les personnes handicapées ou les personnes dont la langue maternelle n'est ni l'anglais ni le français.

Dans le cadre de son enquête, le CRTC a également envoyé des demandes de renseignements à une douzaine de fournisseurs canadiens, dont Bell, Rogers, Telus, Vidéotron, Shaw et Cogeco.

En juin, le gouvernement fédéral a ordonné au CRTC d'enquêter sur les tactiques de vente sous pression, dans la foulée de reportages médiatiques controversés.

D'anciens employés de Bell et de Rogers y confiaient avoir sciemment vendu, sous pression de leur employeur, des produits dont les clients n'avaient pas besoin, ou bien avoir menti au sujet de certains services dans le seul but d'atteindre leurs objectifs de vente.

Le CRTC doit remettre son rapport au plus tard le 28 février 2019.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos